• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Gourmand > 
  • Cuisine 
  • > Le chef Yannick Alléno sacré cuisinier de l'année par le guide Gault et Millau 

Le chef Yannick Alléno sacré cuisinier de l'année par le guide Gault et Millau

Yannick Alléno, auréolé avant ses 40 ans de... (Photo PATRICK KOVARIK, AFP)

Agrandir

Yannick Alléno, auréolé avant ses 40 ans de trois étoiles au guide Michelin quand il dirigeait les cuisines du Meurice, défend une cuisine qu'il s'emploie à réinventer pour «l'amener au XXIe siècle».

Photo PATRICK KOVARIK, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Paris

Créateur d'une cuisine authentique célébrant les terroirs, le chef français Yannick Alléno, 45 ans, aux commandes du Pavillon Ledoyen, à Paris, a été sacré «cuisinier de l'année» par le guide gastronomique Gault et Millau dont l'édition 2015 paraîtra jeudi.

En 2008, l'ancien chef du Meurice à Paris, spécialiste des nouvelles sauces plus légères, avait été déjà élu par ses pairs «chef de l'année», titre décerné par plus de 6000 chefs français à l'initiative de la revue professionnelle Le Chef.

«Il est sorti du cadre avec une très haute technicité personnelle qui sait se faire oublier, célébrant l'amour des terroirs. Sa démarche a du sens», a expliqué auprès de l'AFP Côme de Chérisey, directeur du Gault et Millau, qui couronne celui qui a démarré comme apprenti il y a trente ans dans des cafés et des brasseries de la région parisienne.

«En pleine renaissance, la cuisine française connaît une vitalité sans précédent. Elle est portée par Yannick Alléno, archétype du grand cuisinier français célébrant les valeurs de la haute cuisine française», a encensé M. de Chérisey.

Le lauréat, qui est aussi aux commandes de plusieurs restaurants renommés dont Cheval Blanc à Courchevel (Alpes françaises), deux brasseries à l'enseigne des «Terroirs parisiens» à Paris, le Royal Mansour à Marrakech et le One & Only Palm à Dubaï, a confié à l'AFP sa «très grande surprise et sa joie pour (lui) et (ses) équipes».

«C'est un formidable encouragement pour continuer à faire une cuisine différente», a-t-il dit. «J'aime mon pays et ses terroirs. C'est à nous de porter haut les couleurs de notre cuisine. Contrairement à ce que certains disent, la cuisine française est toujours vivante et dynamique», a-t-il ajouté.

Yannick Alléno, auréolé avant ses 40 ans de trois étoiles au guide Michelin quand il dirigeait les cuisines du Meurice, défend une cuisine qu'il s'emploie à réinventer pour «l'amener au XXIe siècle».

Admirateur de Bocuse, le «cuisinier de l'année» s'est imposé en revisitant avec audace des plats de bistrots comme le pot-au-feu, les maquereaux au vin blanc et des huîtres qu'il sert avec une gelée de muscadet.

Yannick Alléno a imaginé des «sauces modernes» grâce à la méthode de l'extraction de jus des aliments, viandes et légumes, servant de base de sauce et restituant très exactement le goût.

Deuxième guide gastronomique français après le Michelin, le Gault et Millau est tiré à 40 000 exemplaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer