Ferme Richard Roger: l'autocueillette de fraises bios compromise

Les champs de la ferme biologique Richard Roger, à Sainte-Dorothée de Laval, ne... (Photo Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Photo Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les champs de la ferme biologique Richard Roger, à Sainte-Dorothée de Laval, ne seront pas ouverts à l'autocueillette de fraises cet été.

Le kiosque de petits fruits rouge sera également fermé à cause d'une maladie fongique qui s'est attaquée à un trop grand nombre de plants de fraises. Le printemps particulièrement frais et pluvieux a d'ailleurs favorisé la prolifération de ces champignons microscopiques. Les propriétaires de la fraisière, le couple Richard et Ginette Roger, ne baissent pas pour autant les bras et espèrent pouvoir à nouveau accueillir des clients l'été prochain. Sur les quelque 500 producteurs de fraises au Québec, seulement une quarantaine possèdent une certification biologique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer