Un automne avec Joe Beef, Jean Soulard et bien d'autres

Un mur de livres de recettes s'est érigé sur mon bureau cet automne. Plusieurs... (Photo: La Presse)

Agrandir

Photo: La Presse

Un mur de livres de recettes s'est érigé sur mon bureau cet automne. Plusieurs de ces nouvelles parutions ont accumulé la poussière. D'autres se sont rendues jusque dans ma cuisine. Certain ont vite été maculé de purée de courge ou d'éclaboussures de vinaigrette. Aujourd'hui, je vous propose une appréciation des plus belles briques de ce mur, tandis que le Salon du livre bat son plein!

Joe Beef

Livre-événement s'il en est un, L'art de vivre selon Joe Beef a jusqu'à maintenant passé davantage de temps sur la table de chevet que sur la table de cuisine. Truculente, pleine d'humour, d'irrévérence et d'érudition, la plume de Meredith Erickson immortalise sur près de 300 pages l'esprit si particulier du restaurant Joe Beef, ouvert depuis 2005.

Il faut souligner au passage que la préface est signée par une star du monde culinaire, le New-Yorkais David Chang. Celui-ci déclare que Joe Beef est son «restaurant préféré au monde». Lancé en anglais et en français presque au même moment, en octobre, le livre a reçu les éloges de pointures internationales.

Comme l'indique le titre, L'art de vivre selon Joe Beef est bien plus qu'un livre de recettes. Entre l'oeuf en gelée et l'éclair au Velveeta, on peut lire sur l'affection de Fred pour les voyages en train et sa théorie du Big Mac, ou encore sur la préférence de David pour les vins de Bourgogne et les huîtres de l'Île-du-Prince-Édouard.

Lorsque vous aurez terminé la lecture de cet ouvrage qui fera date, vous n'aurez qu'une envie: vous plonger dans l'univers mythique de ce restaurant de la Petite-Bourgogne. Mais armez-vous de patience et réservez longtemps à l'avance!

L'art de vivre selon Joe Beef, de Frédéric Morin, David McMillan et Meredith Erickson, Édition Parfum d'encre, 291 p., 39,95$

Jean Soulard

Cet automne, le «Jehane Benoît nouveau» a atterri sur les étagères. Jean Soulard, un des meilleurs chefs québécois, a sorti sa «somme». Compagnon idéal de celui ou celle qui cuisine tous les jours, Le Grand Soulard de la cuisine propose plus de 1000 recettes simples, avec un nombre toujours raisonnable d'ingrédients et d'étapes. Chef des cuisines au Fairmont Le Château Frontenac depuis 1993, Jean Soulard déclare souvent qu'il n'y a qu'une cuisine: la bonne! J'ai instantanément aimé ce livre à contre-courant, parce que classique et sans une seule photo. Il m'a rappelé, en plus «franco-québécois», mon livre de recettes favori de tous les temps: The Dean&Deluca Cookbook, publié en 1996.

Le Grand Soulard de la cuisine, de Jean Soulard, Éditions La Presse, 600 p., 34,95$

Louise Gagnon

L'aliment vedette de mon automne? La courge! Il était temps d'explorer d'autres avenues que la soupe pour les polyvalents cucurbitacées. Le tajine de poulet à la courge Hubbard bleue, aux olives et au citron laisse baba, mais c'est la delicata farcie et gratinée qui étonne le plus par le plaisir gustatif qu'elle procure pour si peu de travail. Belles photos, beau design, belles recettes, voilà un livre de recettes idéal. Je suis éternellement reconnaissante à Louise Gagnon d'avoir publié son livre Sous le charme des courges et des citrouilles à temps pour la saison, d'autant plus que presque toutes les variétés dont elle parle étaient disponibles à mon stand bio préféré du marché Jean-Talon.

Sous le charme des courges et des citrouilles, de Louise Gagnon, Éditions de l'Homme, 208 p., 34,95$

Susan Semenak

En pleines récoltes, Susan Semenak, auteure de Marché Jean-Talon - recettes et portraits, a rendu un bel hommage aux hommes et aux femmes chez qui je remplis mes sacs d'épicerie à longueur d'année. Pratique, le livre est décliné en quatre saisons, avec les recettes et les portraits de circonstance. Beau et bien écrit, il donne sens et profondeur à l'expérience de «faire son marché».

Marché Jean-Talon - recettes et portraits, de Susan Semenak, éd. Cardinal, 256 p., 39,95$

Fisun Ercan et Helena Loureiro

À temps pour le début de la saison froide, Helena Loureiro et Fisun Ercan nous proposent de voyager dans leur pays d'origine respectif, le Portugal et la Turquie. L'omniprésence des poissons et fruits de mer chez Helena nous rappelle qu'automne et hiver n'ont pas besoin de rimer avec viande et lourdeur. L'irrésistible collection de mezzes de la chef du restaurant Su, à Verdun, donne envie d'organiser un grand buffet turc pour recevoir des amis. Je me promets d'essayer son restaurant à Verdun.

Su - La cuisine turque, de Fisun Ercan, éd. du Trécarré, 160 p., 27,95$

Helena: 100 recettes portugaises, d'Helena Loureiro, éd. Transcontinental, 175 p., 29,95$

Le cuisinier rebellle

J'adore les amuse-gueules, mais quand vient le temps d'en préparer, l'inspiration disparaît. À temps pour vos cocktails dînatoires des Fêtes, le Cuisinier rebelle propose Amuse-gueules autour du monde. Tapas, antipasti, hors-d'oeuvre, dim sum, pintxos, le livre fait un survol appétissant de ces petites bouchées qui se mangent (pour la plupart) avec les doigts. C'est la popote conviviale d'un autodidacte qui ne se prend pas au sérieux et qui n'a pas peur de transgresser les traditions. On ignore toujours pourquoi les «Empanadas y salsa verde» et les «Jamaican Beef Patty Man» se trouvent dans la section Tapas, mais c'est un détail.

Amuse-gueules autour du monde, d'Antoine Sicotte, alias Le Cuisinier rebelle, éd. Cardinal, 172 p., 34,95$

Jennifer McLagan

Ce livre de recettes est sans doute le plus éducatif et le plus engagé de l'automne 2011. Il n'est malheureusement accessible qu'à ceux et celles qui savent lire et cuisiner en anglais. L'auteure, Jennifer McLagan, est rendue experte dans l'art de démystifier les aliments qui font peur. Après le gras et les os, elle se penche sur les abats. Dans Odd Bits, la chef torontoise qui passe plusieurs mois par année à Paris nous (ré) apprend comment apprêter toutes sortes de parties de l'animal qui sont boudées par les Nord-Américains. Langue, ris, tripes, foie, rognons, coeur et testicules, pour n'en nommer que quelques-unes, reçoivent le traitement royal. Il était temps que quelqu'un prenne le taureau par les... couilles!

Odd Bits, de Jennifer McLagan, Harper Collins, 248 pages, 39,99$

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer