• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Gourmand 
  • Les grandes tablées - un festin de nature: l'art de recevoir dehors 

Les grandes tablées - un festin de nature: l'art de recevoir dehors

Les grandes tablées - un festin de nature... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Les grandes tablées - un festin de nature

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y a ceux qui aiment sortir. Et ceux qui aiment recevoir, encore et encore, une catégorie dont Erin Gleeson se revendique sans conteste. Rares sont les semaines où elle n'ouvre pas sa maison aux amis et à la famille, une passion qu'elle a presque transformée en métier, avec la publication d'un nouvel ouvrage, Les grandes tablées - un festin de nature, consacré à l'art de recevoir chez soi.

Erin Gleeson n'est certes pas la première à écrire un ouvrage du genre, mais on aime la simplicité de son approche: elle cherche d'abord et avant tout à créer de belles ambiances, de beaux moments, et à convaincre ses lecteurs que non, recevoir n'a pas à être (si) stressant.

Un peu de planification s'impose : elle établit toujours le menu à l'avance et fait les courses la veille, pour être plus tranquille le jour même. Elle écrit son menu et l'affiche bien en vue pour ne rien oublier - réaliser qu'un plat est resté au frigo après le départ des invités n'est jamais réjouissant -, dresse la table, sort quelques amuse-gueules, puis se prépare pour être prête une heure avant l'arrivée prévue des invités, histoire d'avoir le temps de relaxer un peu et d'avoir l'air plus détendue. Elle ne garde que les détails agréables à régler avec des amis - ouvrir le vin, trancher le pain - pour plus tard.

Erin Gleeson remarque que les premiers instants après l'arrivée des invités sont très importants pour créer une belle ambiance. La cuisine n'est pas terminée? Qu'à cela ne tienne, abandonnez le travail quelques instants pour discuter avec les invités à leur arrivée, porter un toast, veiller à ce qu'ils se sentent bien accueillis. Ne négligez pas la musique, essentielle pour combler les silences inévitables quand les invités se connaissent peu.

Les grandes tablées - un festin de nature... (Photo Olivier Jean, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Les grandes tablées - un festin de nature

Photo Olivier Jean, La Presse

Son ouvrage est strictement végétarien: elle évite ainsi les impairs et les surprises, «et c'est un peu plus abordable de recevoir ainsi», note l'Américaine. Par contre, elle a aussi ses «robes noires», ces plats simples qui créent un effet «wow» à tout coup: les gnocchis et les bols de polenta crémeuse qui, en prime, conviennent aux intolérants au gluten, dressés de fromage, d'herbes, de noix de pin, de pesto, de champignons sautés, etc. Elle place tous les ingrédients sur une desserte et les invités se servent à leur guise: simplissime. 

Quant aux desserts, c'est l'autre secret d'Erin Gleeson pour demeurer zen: elle n'en prépare presque jamais. «Je l'achète, j'économise énormément de temps comme ça, ou alors je m'en tiens à des recettes très simples, comme de la crème glacée avec des fraises et un sirop de vinaigre balsamique. Mes recettes contiennent généralement peu d'ingrédients pour faciliter leur préparation», explique-t-elle. 

Son livre contient aussi quelques idées de décoration intéressantes, captées directement dans sa maison nichée dans une forêt californienne, le tout agrémenté de ses aquarelles, dessins et propres photos: un bouquin très inspirant à bien des égards.

____________________________________________________________________________

Les grandes tablées - un festin de nature. Erin Gleeson. Éditions De La Martinière, 256 pages, 39,95 $.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer