Leigh Roper: jouer avec le feu

La chef Leigh Roper... (PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

La chef Leigh Roper

PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Emma Cardarelli, chef copropriétaire du restaurant Nora Gray, a travaillé avec Leigh Roper chez Liverpool House pendant quelques mois, jusqu'à ce que Frédéric Morin constate son potentiel et la lui enlève pour l'amener chez Joe Beef ! « En plus d'être une cuisinière hors pair et vraiment dédiée, Leigh est un rayon de soleil. Elle est toujours souriante et de bonne humeur, ce qui se voit vraiment rarement dans une cuisine de restaurant. Elle est tellement heureuse de faire ce travail que ça transparaît au quotidien. »

Âge : 28 ans

Fait d'armes : Chef dans le nouveau restaurant très attendu de Dyan Solomon et Éric Girard, d'Olive + Gourmando.

Leigh Roper est une employée loyale, qui aime travailler en famille (adoptive). La preuve ? Elle a jusqu'à maintenant passé le plus clair de sa jeune carrière dans la maison Joe Beef, passant du défunt McKiernan, où elle a lavé la vaisselle, au Liverpool House, au vaisseau amiral (M. Beef lui-même), puis, finalement, au Vin papillon.

Il y a un an, Leigh Roper annonçait son intention de sortir un peu de ce giron pour vivre d'autres expériences, relever de nouveaux défis culinaires. Il n'a pas fallu beaucoup de temps pour que Dyan Solomon et Éric Girard mettent le grappin dessus ! Leigh est la chef du restaurant Foxy, table fort attendue des propriétaires d'Olive + Gourmando, qui servait ses premiers clients la semaine dernière.

Bien qu'elle ait fait ses classes dans un environnement gastronomique, gastronomique, à l'ITHQ, la jeune femme a opté pour une cuisine plus décontractée. Elle a pris conscience de cette préférence quand elle était en stage chez Reine Samut, à l'Auberge La Fenière, dans le sud de la France. « J'ai commencé dans la grande cuisine, puis je me suis retrouvée au bistro. J'y ai beaucoup appris parce que le cuisinier a démissionné et que je me suis alors retrouvée avec beaucoup de responsabilités. »

Plus tard, la jeune femme qui a grandi dans un milieu bilingue, à Saint-Lambert, s'est permis quelques stages éclair chez les Américains de la côte Ouest. À San Francisco, l'ex-végétarienne a pu s'imprégner de cuisine californienne au temple du pain Tartine Bakery and Café (et au Bar Tartine), au mythique Chez Panisse et chez Quince.

Toutes ces expériences lui serviront chez Foxy. Elle y fera des pains plats avec les farines exceptionnelles d'Anson Mills. Elle inventera des plats où les légumes occupent autant, sinon plus de place que les viandes et poissons, « parce que la viande, il faut en manger moins, mais de la bonne ».

Le tout sera cuit à flamme ouverte, avec la Cadillac des systèmes de ventilation. Après des mois d'attente, la douce rousse a très hâte de jouer avec le feu !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer