L'Estérel Resort relance le Bistro à Champlain

Champlain Charest est heureux. Le nom du bistro... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Champlain Charest est heureux. Le nom du bistro qu'il a opéré pendant 27 ans dans les Laurentides ressuscite.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Fermé depuis l'automne, le mythique Bistro à Champlain situé à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson renaît. Le complexe hôtelier Estérel Resort a acheté les 5 000 dernières bouteilles de la cave et il renomme son restaurant L'ultime en l'honneur de l'ancien établissement.

Champlain Charest est heureux. Le nom du bistro qu'il a opéré pendant 27 ans dans les Laurentides ressuscite. Certes les amateurs de vin ne prendront plus place dans l'ancien magasin général converti en restaurant où plusieurs toiles de Riopelle décoraient les murs, mais ils retrouveront les grands crus du collectionneur.

« On a du Pétrus de 1953, des Romanée-Conti et plusieurs vins de petits domaines que Champlain Charest a choisis », explique le directeur général d'Estérel Resort, François Dallaire. 

Pour l'occasion, l'Estérel Resort a aménagé une toute nouvelle cave à vin dans l'ancienne partie de l'hôtel. L'endroit sera ouvert au public tous les soirs. Les sommeliers feront également déguster les vins du domaine ontarien Queylus, dont M. Charest est l'un des actionnaires. Le complexe souhaite de plus organiser des soupers dans ce nouveau cellier.

La prestigieuse cave de Champlain Charest était reconnue... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

La prestigieuse cave de Champlain Charest était reconnue pour ses bouteilles uniques, ses grands formats et ses vins de renom.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

La prestigieuse cave de Champlain Charest était reconnue pour ses bouteilles uniques, ses grands formats et ses vins de renom. M. Dallaire compte bien maintenir cette réputation et même de bonifier la collection. 

« Champlain Charest m'a promis que nous irions ensemble visiter les domaines, dit M. Dallaire. Je n'ai pas un centième de ses contacts. » 

Dans les belles années du Bistro à Champlain, l'établissement comptait près de 30 000 bouteilles. La Société des alcools du Québec avait acheté une grande partie de la collection en 2012.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer