On se lève tous pour Danette

Si la Danette est offerte chez nous avant... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Si la Danette est offerte chez nous avant de l'être aux États-Unis, c'est parce que les deux tiers des Canadiens consomment du dessert presque chaque jour, selon le président et chef de la direction de Danone Canada.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Que les 120 000 Français du Québec se lèvent! La Danette, pouding-culte dont Danone vend 100 000 tonnes par an en France, est maintenant vendue dans nos supermarchés, après avoir été longtemps réclamée par les Français qui vivent ici. «C'est drôle, on parle de la Danette comme si c'était l'arrivée du Messie», s'amuse Bénédicte Brocard, une Française installée au Québec depuis 11 ans.

Pourquoi un tel attachement à un pouding - vendu dans 27 pays, il est vrai? «La Danette, c'est les souvenirs d'enfance», explique Mme Brocard. Elle évoque les pots de 500 g dans lesquels les enfants plongeaient leur cuillère à la fin des repas et... les omniprésentes publicités de Danone. «"On se lève tous pour Danette", c'est le slogan d'une campagne publicitaire qui a duré des années et des années, dit-elle. Tous les Français la connaissent.»

Qu'est-ce donc que cette Danette? «C'est un dessert laitier, ce n'est pas un pouding, corrige en anglais Nick Krzyzaniak, président et chef de la direction de Danone Canada. C'est fait à 75% de lait frais, c'est très naturel et sain comparé aux produits de même catégorie.»

«La texture de la Danette est très onctueuse et riche, mais elle n'est pas collante, elle est facile à avaler», précise Olivier Roubière, vice-président à la recherche et au développement de Danone Canada. Vérification faite, il s'agit en réalité d'un pouding très lisse et frais (puisqu'on le garde au frigo), au goût intense et sucré.

TESTS PROMETTEURS

Si la Danette est offerte chez nous avant de l'être aux États-Unis, «c'est parce que les deux tiers des Canadiens consomment du dessert presque chaque jour», dit M. Krzyzaniak, qui cite une étude menée par la firme TNS auprès de 1751 Canadiens.

«Nous sommes ravis et excités par ce lancement, parce que c'est un segment de marché complètement neuf pour nous», souligne Nick Krzyzaniak.

«La catégorie des desserts laitiers est sous-développée au Canada», poursuit-il. Ce qui n'est pas le cas des yogourts, où la compétition est rude.

Mais comment séduire les Québécois, qui connaissent plutôt les p'tits poudings Laura Secord? «Nous avons fait des tests avant de lancer la Danette et les notes obtenues étaient exceptionnelles au Québec, indique M. Krzyzaniak. Partout au Canada, les résultats des tests sont meilleurs que pour tous les produits que nous avons lancés auparavant.» Une très importante campagne marketing est également prévue «pour créer un lien entre les gens et Danette», ajoute-t-il.

PAGE FACEBOOK COMMANDITÉE

Déjà, la page Facebook «Pour la Danette au Québec» compte 1440 membres qui réclamaient l'arrivée de ce dessert chez nous. Présentée comme l'initiative d'un couple de Français qui vit à Montréal, cette page était, en fait, financée par Danone. «On a voulu créer une base de fans complètement fous de la Danette, pour avoir leur opinion et leur donner des coupons», fait valoir Anne-Julie Maltais, chef des communications de Danone Canada.

PRESQUE LA MÊME RECETTE

Quant à la recette des Danette, «c'est à 99 % la même qu'en France, assure M. Roubière. On a vraiment les mêmes ingrédients, les mêmes taux de sucre, de protéines, de matière grasse. Les seules petites différences, c'est l'adaptation de certains parfums aux goûts canadiens, notamment vanille et caramel. Ce sont des profils de vanille et de caramel légèrement différents, simplement plus adaptés aux goûts locaux».

Aucun arôme ni colorant artificiels ne sont utilisés dans ces poudings.  Toute la couleur et le parfum de la Danette au chocolat viennent du chocolat et du cacao, illustre M. Roubière. Toute la couleur du café vient de l'extrait d'arabica.» Six parfums sont offerts au Canada, «les plus attractifs quelles que soient les provinces et quels que soient les âges dans les familles», souligne-t-il. Si bien que, pour l'avenir de la Danette, «on nourrit beaucoup d'espoir», convient M. Roubière.

... ET ON SE RASSOIT!

«Les gens recherchent un produit comme la Danette, gourmand mais qui peut être consommé quotidiennement, parce qu'il est fait à 75 % de lait», affirme Nick Krzyzaniak, président et chef de la direction de Danone Canada. Saine ou pas, la Danette?

«Sa valeur nutritive est très semblable à celle du yogourt, indique Marianne Lefebvre, présidente d'Intégration nutrition. C'est une source de calcium et une faible source de protéines.» Bon point: la Danette est enrichie de vitamine D3, «la source animale de vitamine D la mieux absorbée par l'organisme», fait valoir la nutritionniste.

Mais la Danette est aussi largement enrichie de... sucre. «Un petit contenant contient une cuillerée à soupe de sucre, note Mme Lefebvre. C'est beaucoup pour un adulte, mais surtout beaucoup pour un enfant.»

Verdict: la Danette est un dessert à savourer à l'occasion, surtout pas debout. On se rassoit pour Danette!




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer