Plateforme Kiid: à «trois clics» d'une gardienne

Trouver et réserver une gardienne d'enfants n'est pas... (Photo Sarah Mongeau-Birkett, Archives La Presse)

Agrandir

Trouver et réserver une gardienne d'enfants n'est pas toujours facile.

Photo Sarah Mongeau-Birkett, Archives La Presse

Trouver une gardienne, c'est l'enfer. Peut-être pas pour tout le monde, mais ce fléau était assez répandu dans l'entourage de Marie-Pier Hébert pour lui donner envie de proposer une solution. Mettant à profit ses compétences acquises dans «le monde des services», comme elle le dit pour parler de ses années passées dans le milieu de l'hôtellerie, la jeune femme a mis sur pied Kiid, une plateforme qui permet de trouver et de réserver une gardienne d'enfants.

Kiid, lancé officiellement le 1er février dernier, fonctionne comme bien d'autres services accessibles en ligne: on entre la date et les heures de gardiennage souhaitées, on précise le quartier où on habite et on lance le moteur de recherche. Les fiches des gardiennes disponibles s'affichent et on sélectionne celle qui convient le mieux.

«Tout est fait en ligne. Le parent peut vraiment réserver une gardienne en trois clics», explique Marie-Pier Hébert.

Marie-Pier Hébert précise que Kiid ne se contente pas de mettre en contact des parents et des gardiennes d'enfants. Elle garantit la disponibilité, la ponctualité et le professionnalisme de celle qui, parmi la quinzaine de femmes de 18 à 27 ans faisant partie de son réseau, viendra prendre soin de votre ou vos petits pendant que vous allez au resto, sortez avec des amis ou... travaillez plus tard que prévu.

«Les ados gardent encore, mais ils ne sont pas disponibles au moment où les parents en ont besoin, fait-elle valoir, pour justifier la pertinence du service qu'elle offre. Il y a des familles où c'est la fille du troisième voisin qui vient garder, mais si elle n'est pas disponible, ils sont mal pris. Et c'est là que les familles utilisent Kiid.»

Service flexible

L'entrepreneure se fait également un point d'honneur d'offrir un service flexible. «Il n'y a pas de problème. Ce qu'on nous demande, on l'accomplit», dit-elle, précisant avoir importé ce mode de fonctionnement de la culture hôtelière. Ainsi, avec Kiid, elle souhaite faciliter l'arrimage des activités des parents à leurs responsabilités parentales. Ce qui signifie que ses gardiennes peuvent même emmener la petite à son entraînement de soccer ou le petit à son cours de piano.

«Il n'y a pas de frais pour aller reconduire un enfant dans un rayon raisonnablement proche de la maison. S'il faut aller chercher un enfant à l'aéroport et le reconduire à deux heures de Montréal, il y en aura», précise-t-elle. Des gardiennes peuvent aussi être disponibles très tôt, pour dépanner les gens qui travaillent dans la construction ou le monde du cinéma, dont les journées commencent parfois avant l'aube.

Marie-Pier Hébert promet un service fiable et sécuritaire. Elle mène elle-même les entrevues d'embauche avec les candidates, dont elle vérifie également les références et les antécédents judiciaires. Les personnes retenues doivent ensuite suivre un cours de secourisme et une formation dispensée par une professionnelle du domaine du travail social et l'entrepreneure elle-même.

Marie-Pier Hébert promet un service fiable et sécuritaire.... (Photo fournie par Kiid) - image 2.0

Agrandir

Marie-Pier Hébert promet un service fiable et sécuritaire. Elle mène elle-même les entrevues d'embauche avec les candidates, dont elle vérifie également les références et les antécédents judiciaires.

Photo fournie par Kiid

Les gens sont-ils vraiment prêts à laisser leurs petits avec une totale inconnue? «La plupart des enfants vont à la garderie. Quand les parents les laissent au CPE, ils ne connaissent pas personnellement l'éducatrice. Ils font confiance au CPE, pas à l'éducatrice personnellement, observe-t-elle. Dans mon cas, ils font confiance à Kiid, à notre marque. Après, ils font confiance aux filles qu'on envoie.»

Relâche achalandée

La Presse a testé la plateforme de Kiid à quelques reprises il y a trois semaines. Une seule des tentatives a donné lieu à un jumelage direct avec une gardienne. Pour toutes les autres requêtes formulées, le site internet signalait que la plage horaire inscrite dans le moteur de recherche faisait l'objet d'une forte demande et suggérait de téléphoner directement à Kiid pour faire une réservation. Marie-Pier Hébert a expliqué que son service avait été effectivement très sollicité au cours des derniers jours en raison de la semaine de relâche. Elle précise toutefois que lorsque le jumelage n'est pas possible directement sur le site, l'entreprise prend contact avec des gardiennes suppléantes.

https://www.kiid.ca/

D'autres services semblables

SOS garde

Comme son nom l'indique, le site SOS Garde propose aussi de mettre en contact les parents mal pris avec une gardienne occasionnelle (ou même une nounou). Contrairement à Kiid, SOS Garde ne permet pas de réserver directement une gardienne, mais d'avoir accès à des personnes vivant à proximité de notre domicile et qui sont potentiellement disponibles pour prendre soin de nos petits.

www.sosgarde.ca

Top Nanny

Gardiennage ponctuel, gardiennage régulier à temps partiel, nounou à domicile, Top Nanny soutient aussi les parents dans leur recherche d'une personne fiable à qui confier leurs enfants. Encore une fois, le jumelage n'est pas direct: le moteur de recherche propose des candidatures parmi lesquelles il faut choisir pour ensuite s'enquérir de leurs disponibilités.

https://ca.topnanny.net/fr

Agence R & R

Le service offert par l'Agence R & R s'apparente à celui fourni par les «chasseurs de têtes». C'est-à-dire que l'entreprise propose des candidats aux familles qui ont besoin d'une nounou, d'une aide familiale ou d'une gardienne à temps plein de manière récurrente (de 3 à 5 jours par semaine, pour un total minimal de 30 heures).

http://www.gardiennedenfant.com/




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer