Fêtes d'enfants: conseils de clown

Giboulée connaît bien les fêtes d'enfants. Le clown... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Giboulée connaît bien les fêtes d'enfants. Le clown autoproclamé « l'un des plus grands magiciens du monde » en anime depuis fort longtemps.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Giboulée anime des fêtes d'enfants depuis si longtemps qu'il aurait pu sculpter un ballon à votre propre cinquième anniversaire. Ce sympathique clown pose un regard sur les fêtes d'enfants... et les parents qui les organisent.

Giboulée anime des fêtes d'enfants depuis si longtemps... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

LE BEL ÂGE

Il arrive que des parents extrêmement motivés invitent un clown au premier anniversaire de leur rejeton. C'est peut-être précipité... Giboulée est généralement invité à amuser des enfants de 2 à 6 ans, mais c'est auprès de ceux qui ont de 4 à 6 ans que sa présence est le plus appréciée, selon lui. « Ce que je préfère animer, c'est les 5 ans. Ils sont éveillés, ils ont le goût de bouger, ils sont brillants, mais en même temps, ils ne connaissent rien, s'amuse le clown. Tu peux leur faire dire ou faire n'importe quoi. C'est très amusant ! »

Giboulée anime des fêtes d'enfants depuis... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

LE FÊTÉ EN VEDETTE

« J'ai plein de trucs dans ma valise, parce que je fais deux ou trois tours de magie », dit Giboulée, qui s'autoproclame « l'un des plus grands magiciens du monde ». Même s'il rate presque tous ses tours... Il s'assure d'avoir un petit cadeau pour chaque enfant - un ballon sculpté -, mais surtout de mettre le fêté au centre de la fête. « Je lui remets un diplôme, parce qu'à 3 ans, il y a des enfants qui n'en ont jamais eu, se désole le clown. Alors, c'est leur premier et je leur dis toujours que j'espère que ce ne sera pas leur seul ! »

ERREUR DE PARENTS

Giboulée a déjà eu envie de gronder des parents... Quand on fait appel à un amuseur professionnel, on s'assure que tout le monde arrive à l'heure et on ne s'écrie pas « qui veut du jus ? » au beau milieu d'un numéro. « Ne sortez pas le gâteau ou ne déballez pas les cadeaux avant que j'arrive, demande aussi le clown. Après ça, le spectacle n'a plus d'importance aux yeux des enfants. » Bref, les grands doivent faire comme les petits : ouvrir grand les yeux et les oreilles. Et participer !

NE PAS FORCER LES PETITS

Non, la plupart des gens ne souffrent pas de coulrophobie - nom que les scientifiques donnent à la peur des clowns. Sauf peut-être les petits de 2 ans. Inutile de forcer les enfants de cet âge à s'asseoir devant sous prétexte qu'ils verront mieux, prévient Giboulée : ils risquent de pleurer et d'entraîner les autres... Ne forcez pas non plus votre petit fêté à s'approcher du clown s'il est craintif. « Laisse la petite ou le petit m'apprivoiser. Laissez-moi faire mon approche », plaide-t-il. Ce n'est pas parce que c'est un clown qu'il est dépourvu de psychologie.

NOURRIR L'IMAGINAIRE

« On pense que les enfants sont plus vites ou moins vites, plus brillants ou moins brillants qu'avant, mais ils n'ont pas changé, constate Giboulée. Ce sont les outils et les jeux qui ont changé. Les 0 à 6 ans, dans leur tête, ils sont au même endroit. Ils sont aussi beaux, aussi touchants, aussi magnifiques [qu'avant]. Il faut laisser l'enfance aux enfants. Amusez-les, ouvrez-leur l'esprit, les yeux, allez dans l'imaginaire ! »

>>> Giboulée fait partie des Clowns du carrousel




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer