Boîtes à lunch: des solutions à vos problèmes!

Valérie Assouline est entourée de ses enfants, William,... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Valérie Assouline est entourée de ses enfants, William, Laura, Julia et Sarah, et de son mari David.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Préparer des lunchs pour les enfants, ce n'est pas une mince tâche. Il faut se soucier des emballages écolos, des collations santé, des allergies... En plus, il faut trouver la motivation! Quatre mamans nous ont confié leurs difficultés à préparer des repas sains et appétissants pour leurs enfants, et ce, pendant les quelque 195 jours de l'année scolaire. Pour les aider, quatre experts en boîte à lunch leur ont trouvé des solutions. Les voici!

Cas numéro 1

«Ma plus vieille n'aime pas les oeufs, le thon, les charcuteries et le fromage. La préparation des lunchs est devenue une tâche bien difficile.» - Valérie Assouline

Solution

«Je vous suggère d'autres sources de protéines: houmous, beurre d'amandes, yogourt fumé, fèves edamame, lentilles. Vous pouvez laisser aller le sandwich pour un lunch moins traditionnel, mais tout aussi nutritif: yogourt accompagné de muesli de noix et graines, légumes avec houmous, salade de quinoa et lentilles... Mais bien entendu, la meilleure technique sera d'engager votre fille dans la préparation de ses lunchs. Invitez-la dans la cuisine pour préparer une bonne quantité de houmous ou de muesli maison. (Le houmous, ça se congèle!) Elle pourra ajuster l'assaisonnement à son goût et ajouter un ingrédient secret. Quand une jeune participe à la création de son repas, elle reste plus susceptible de le manger et d'en profiter. Aussi un petit rappel que les goûts, ça se change! Restez ouverte au changement: si votre fille veut devenir une goûteuse plus aventureuse, il y a plusieurs techniques pour l'aider à essayer de nouvelles choses. Googlez "tiny tastes" pour plus d'idées là-dessus.» - Beccah Frasier, coordonnatrice du programme Boîte à lunch de l'organisme Dépôt alimentaire NDG

Catherine Laberge et ses trois filles Alice, Rosalie... (Photo Martin Tremblay, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Catherine Laberge et ses trois filles Alice, Rosalie et Charlotte Duval

Photo Martin Tremblay, La Presse

Cas numéro 2

«Mes deux filles adorent les fruits et les légumes. Le défi réside dans le choix des protéines, car l'une n'aime pas les oeufs, l'autre déteste le jambon et le poulet. Et les noix sont bien sûr interdites à l'école.» - Catherine Laberge

Solution

«Les protéines sont d'une grande importance dans les lunchs des enfants. Outre les oeufs, les noix, les viandes froides et le poulet, plusieurs options s'offrent à nous. Les poissons en conserve (saumon, thon) sont des dépanneurs économiques et polyvalents pour un sandwich ou une salade remplie de légumes frais. Des tranches de saumon fumé peuvent constituer des roulés nutritifs de temps en temps (en prenant en considération leur teneur en sodium). Les légumineuses, bien qu'elles soient souvent oubliées, sont d'excellentes sources de protéines et de fibres à préparer sous forme de salade. Une purée de pois chiches, de haricots ou encore une tartinade de tofu sont d'excellentes façons d'augmenter la teneur protéique d'un sandwich. Des restants de la veille, comme des lanières de boeuf ou de rosbif, se glissent facilement dans un pita, tout en évitant le gaspillage. Et en dernier recours, si vous craignez que votre enfant manque de protéines au dîner, donnez-lui un yogourt grec qu'il pourra prendre comme dessert.» - Stéphanie Ferland, fondatrice et présidente de Simple-Nutrition

Dominique Ricard et ses deux enfants: Théo et... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Dominique Ricard et ses deux enfants: Théo et Jessie

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Cas numéro 3

«Je déteste faire des lunchs, et c'est la même chose pour mon chum. Juste à l'idée de la rentrée qui approche, j'en fais des boutons (j'exagère un peu!) » - Dominique Ricard

Solution

«Tous les parents ont une tâche (ou deux) qu'ils n'aiment pas faire. Je crois que l'essentiel est de porter attention à l'attitude que l'on adopte et à la façon dont nous choisissons d'accomplir cette tâche plutôt plate. Avez-vous pensé à vous organiser le week-end afin de diminuer ledit fardeau les soirs de semaine? Préparer des crudités, une grande salade de pâtes froides, des muffins ou des galettes le dimanche peut simplifier la préparation des lunchs. Si vous doubliez vos soupers afin d'avoir assez des restes le lendemain? Restera seulement à mettre le tout dans des thermos. Est-ce que vos enfants sont assez grands pour vous donner un coup de main? Si chaque membre de la famille a une tâche reliée aux lunchs, le tout peut se faire aisément dans la bonne humeur. Finalement, avez-vous le budget pour que votre enfant mange son dîner à l'école? Parfois, il faut choisir ses batailles. Bonne réflexion et bonne rentrée!» - Jaime Damak, fondatrice du site Je suis une maman

Audrey-Anne Boulanger et ses trois enfants: Elodie, Zack... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse) - image 4.0

Agrandir

Audrey-Anne Boulanger et ses trois enfants: Elodie, Zack et Xavier Larivière.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Cas numéro 4

«Quand vient le temps de faire les lunchs, je manque d'inspiration. Je me retrouve souvent à faire des sandwichs au fromage.» - Audrey-Anne Boulanger

Solution

«Quand je manque d'inspiration, je me tourne vers les personnes les plus créatives de ma connaissance: les enfants. Voici quelques idées pour les mettre à contribution:

• Demandez-leur qui, parmi leurs amis, a le meilleur lunch à l'école et inspirez-vous des recettes et idées de ses parents!

• Proposez-leur de rédiger la liste de leurs plats et ingrédients préférés et collez celle-ci sur le frigo afin de vous en inspirer. Leurs fruits favoris sont la mangue ou les fraises? Vous pouvez en ajouter dans vos fameux sandwichs au poulet pour une touche originale. Ils adorent les crêpes? Servez-les avec du yogourt ou un morceau de fromage et des fruits et légumes frais pour un lunch de choix!

• Regardez les circulaires des aubaines de votre supermarché avec eux et élaborez les menus ensemble. Peut-être pouvez-vous également cuisiner quelques recettes en famille la fin de semaine? Les enfants seront ravis de manger ce qu'ils ont eux-mêmes choisi et préparé.» - Mathilde Singer, rédactrice en chef du magazine Enfants Québec

Zachary Morin (chandail rouge) est entouré de son... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse) - image 5.0

Agrandir

Zachary Morin (chandail rouge) est entouré de son frère Alexandre, de son père Stéphane et de sa belle-mère Josée-Anne Laporte. Sur la photo, leur petit frère Loïc est absent. Bientôt, la famille recomposée sera élargie avec la venue d'une petite soeur!

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Cas numéro 5

«Alex, le plus grand de la famille, a un trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH). Ces médicaments lui coupent l'appétit à l'heure du dîner. Même si on lui prépare de petites portions, la boîte à lunch revient toujours avec des aliments.» - Josée-Anne Laporte

Solution 

«En premier lieu, j'aviserais l'école ou le service de garde que la prise de médication réduit l'appétit de mon enfant et je demanderais la permission qu'il obtienne une période prolongée pour le repas avec le moins de distractions possible. Je mettrais aussi une petite note amusante et motivante dans la boîte à lunch de l'enfant lui disant à quel point il est important à vos yeux. Ajoutez des aliments de type "finger food" qui se mangent facilement et que l'enfant adore: pointes de sandwich, barres de céréales, raisins, morceaux de fruits coupés, crudités avec guacamole ou houmous, etc. Voici d'autres suggestions en vrac:

• avoir une boîte à lunch et des ustensiles colorés;

• prendre les liquides après le repas - pas avant ni pendant;

• planifier de 30 à 45 minutes minimum pour le repas;

• ne jamais forcer l'enfant à manger;

• encourager l'enfant à jouer à l'extérieur et à bouger, car cela va stimuler son appétit;

• rencontrer une nutritionniste.» - Marise Charron, présidente de NutriSimple

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Lunchs d'experts

    Cuisine

    Lunchs d'experts

    Que mangent les nutritionnistes pour dîner? Pour le savoir et pour nous donner de bonnes idées, nous sommes allés fouiller dans la boîte à lunch de... »

  • Collations: dix suggestions sans arachides

    Cuisine

    Collations: dix suggestions sans arachides

    Des collations faites avec amour et préparées à la maison? On en rêve tous! Mais la réalité fait en sorte qu'on doit souvent se rabattre sur des... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer