Cinq trucs pour adoucir la rentrée

Non, rentrée scolaire ne rime pas nécessairement avec joie, bonheur ou... (ILLUSTRATION LA PRESSE)

Agrandir

ILLUSTRATION LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Non, rentrée scolaire ne rime pas nécessairement avec joie, bonheur ou allégresse. Parfois, l'été a été trop court, ou pas assez long. Certains sont plus anxieux. Pour tous ces récalcitrants (et leurs parents!), voici, en vrac, cinq idées pour adoucir le spectre de la rentrée.

Relativisons

D'abord, oui, c'est la rentrée, mais non, ce n'est pas la fin de l'été. Officiellement, il reste encore un mois à la saison estivale, et rien ne nous empêche de le dire, de le répéter, et surtout d'en profiter. À nous les barbecues et pique-niques entre amis. «Oui, il faut revenir à la routine, plus de régularité et plus de discipline, mais s'il fait beau, ça ne prend pas plus de temps de souper dehors! Et il y a les fins de semaine, aussi!», fait valoir la psychologue Nadia Gagnier, spécialisée en parentalité et en anxiété.

Achetons

Sans tomber dans la surconsommation, impossible de nier qu'une nouvelle paire de chaussures, un nouveau sac à dos ou une boîte à lunch toute neuve (et propre!) peuvent souvent rendre l'arrivée de la rentrée plus gaie. «Avoir du neuf, c'est le fun pour tout le monde,  il y a une excitation là-dedans, confirme la psychologue, mais c'est éphémère.  Ça ne fera pas tout le travail.»

Ciblons

La rentrée, c'est le retour en classe, mais pas seulement des matières scolaires. C'est aussi le retour de l'éducation physique, des sorties, des activités parascolaires, que ce soit la peinture à l'huile, le hockey ou la musique. Ciblez les passions de vos enfants. Et rappelez-leur qu'avec la rentrée vient aussi le retour de leurs activités préférées. «Il y a des petites joies à souligner à gros traits!»

Apprécions

La fin des vacances peut être un bon moment pour faire le bilan: qu'est-ce qu'on a apprécié (le temps libre, en famille, les activités) ou moins aimé? Peut-être y a-t-il eu des périodes d'ennui, sans amis? «Ça peut rendre l'enfant heureux de rentrer à l'école!», souligne Nadia Gagnier. Et si les vacances n'ont été que pur bonheur, c'est certainement signe qu'on en a bien profité. Bref, qu'il est temps de rentrer!

Comptons

La rentrée est arrivée, certes, mais il ne reste aussi que 182 jours d'école avant les prochaines grandes vacances, moins de quatre mois avant Noël, et d'ici là, il y aura l'Halloween, l'arrivée des lutins, sans parler de tous les anniversaires et autres festivités qui s'imposent! C'est aussi ça, la rentrée et le retour à la réalité, non?




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer