Jeux de société: on joue!

Dans le jeu Gaïa, le hasard l'emporte souvent... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Dans le jeu Gaïa, le hasard l'emporte souvent sur la stratégie, ce qui peut provoquer quelques frustrations.

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Chaque mois, notre journaliste analyse et critique quatre jeux de société, pour vous donner envie de jouer en famille plus souvent! Cette semaine: des jeux imaginés par des Québécois. Prêt pour une partie?

Gaïa: un monde à créer

Au commencement, il n'y a qu'une table vide. Puis, les joueurs alignent les tuiles et usent de leurs cartes-ressources pour faire apparaître les montagnes ou les plaines. L'objectif: y installer leurs cités. Celui qui réussira à placer tous ses pions sera déclaré vainqueur de ce jeu destiné plus aux familles qu'aux initiés. Les adeptes du jeu Carcassonne seront en terrain connu, sauf qu'ici, la gestion des ressources ne suffit pas. Dans la version avancée (la plus intéressante), il est aussi possible de déclencher des fléaux qui peuvent raser les cités adverses. Le hasard l'emporte donc souvent sur la stratégie, ce qui peut provoquer quelques frustrations.

Gaïa

Âges: 8 ans et plus

Joueurs: 2 à 5 joueurs

Durée: 30 minutes

Prix: 29,99$

Auteur: Olivier Rolko, éditions Tiki

On aime: trois versions proposées, pour adapter la partie au niveau des joueurs

On aime moins: l'impact dévastateur des cartes fléaux. Un jeu à éviter avec les mauvais perdants...

Chaque mois, notre journaliste analyse... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Blueprints: maisons en dés

Un plan à respecter. Des matériaux de construction représentés par des dés colorés. Et autour de la table, des architectes qui tentent de construire le meilleur bâtiment en empilant les dés le plus judicieusement possible, pour accumuler un maximum de points. Avec des règles faciles à assimiler et la courte durée des parties, ce jeu est parfait pour un apéro ludique. Mieux, son intérêt augmente lorsqu'on joue à deux, puisqu'il est plus facile de suivre - et de contrecarrer - la stratégie adverse. Le hic: les parties deviennent vite répétitives. À jouer souvent, mais à petites doses.

Blueprints

Âges: 14 ans et plus

Joueurs: 2 à 4 joueurs

Durée: 30 minutes

Prix: 29,99$

Auteur: Yves Tourigny, éditions Filosofia

On aime: la façon originale d'utiliser les bons vieux dés

On aime moins: l'interaction limitée entre les joueurs

Chaque mois, notre journaliste analyse... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Expressio: party mimé, chanté, sculpté

Voici un jeu parfait pour animer une soirée, à l'image de Cranium ou de Pictionnary. Le concept est simple: faire deviner à ses coéquipiers le mot ou l'énoncé qui figure sur la carte pigée. La particularité? Le joueur peut choisir la méthode utilisée. Mimer, dessiner, fredonner, sculpter un fil métallique ou de la pâte à modeler, grimacer, poser une question imposée. Plus la méthode choisie est compliquée, plus le pointage est élevé... et plus les rires sont nombreux. À savoir: le plaisir croît grandement avec le nombre de joueurs. Le jeu a fait son chemin jusqu'en France, où il est vendu sous le nom de Creativity. Ça ne s'invente pas.

Expressio

Âges: 12 ans et plus

Joueurs: 2 à 8 joueurs

Durée: 30 minutes

Prix: 34,99$

Auteur: Marc Ribeiro, éditions MHR

On aime: un gage assuré de fous rires

On aime moins: les noms propres sans majuscule. Pourquoi?

Chaque mois, notre journaliste analyse... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse) - image 4.0

Agrandir

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Dans ma valise: bagages à mémoriser

«Je pars en voyage, je mets dans ma valise...» Tout le monde ou presque connaît ce petit jeu de mémoire où il faut répéter à la suite (et sans en oublier) tous les objets énoncés par les joueurs. L'orthopédagogue Anick Pelletier a développé une version personnelle; elle propose ici trois niveaux de difficulté, pour jouer en groupe, à deux ou en solo. Outre les 44 cartes colorées à mémoriser, les joueurs peuvent prendre l'identité d'un voyageur (et se souvenir des informations de la carte passeport). Pour davantage de défi, des cartes beaucoup plus difficiles à mémoriser peuvent être ajoutées. L'auteur offre aussi des conseils pour augmenter la mémoire des enfants.

Dans ma valise

Âges: 4 ans et plus

Joueurs: 1 joueur et plus

Durée: variable selon la version jouée

Prix: 19,99$

Auteur: Anick Pelletier, éditions Gladius

On aime: la pratique valise en plastique pour transporter les cartes

On aime moins: le concept archi connu, l'impression de déjà-vu

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer