Être père ailleurs: otōsan au Japon

La famille de Jean-Bernard Gariépy s'est installée au... (Photo fournie par Jean-Bernard Gariépy)

Agrandir

La famille de Jean-Bernard Gariépy s'est installée au Japon en août dernier.

Photo fournie par Jean-Bernard Gariépy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Après avoir vécu dans l'Arctique, au Burkina Faso et au Québec, la famille de Jean-Bernard Gariépy s'est installée au Japon, d'où est originaire son épouse Miho Kawamoto. La Presse a joint le papa - otōsan, en japonais - de trois filles de 5, 7 et 9 ans en banlieue d'Hiroshima, où ils ont déménagé en août.

Vivez-vous la paternité différemment au Japon?

À la maison, pas tellement. Mais à l'extérieur, je n'arrive pas à communiquer avec les professeurs, l'école et la garderie. Je me débrouille pour parler japonais, mais lire, c'est excessivement difficile. La paperasse, les signatures, je n'y comprends rien, je suis un peu démuni. C'est ma femme qui doit tout faire, alors qu'à Montréal, je m'occupais de tout. Les rôles sont inversés.

Est-il vrai que les pères travaillent énormément au Japon?

En ville, c'est davantage le cas. Nous vivons en banlieue, où les gens ont un rythme de vie moins effréné. Ils prennent plus le temps de vivre. Quand on fait des activités, on voit beaucoup de familles. Les Japonais adorent avoir du plaisir et profiter de la vie.

Je travaille quasiment toutes les fins de semaine, parce que le seul travail que j'ai pu trouver, comme je ne maîtrise pas la langue, c'est serveur dans un restaurant. J'ai quand même eu l'occasion d'aller aux cours de natation et de danse des enfants et j'ai pu y voir plein de pères. Si nous habitions Tokyo, ce serait peut-être différent. Mais ce que je vois autour de moi est très similaire à ce qu'on verrait au Québec.

Quel est le rythme scolaire?

L'école commence vers 8 h ou 8 h 10 et se termine vers 15 h 30. Ça ressemble beaucoup au Québec, sauf qu'il y a pas mal plus de devoirs ! La plus vieille fait entre une et deux heures de devoirs à la maison chaque jour. Sinon, l'année scolaire débute en avril et finit en mars, avec des vacances d'été, d'hiver et de printemps.

Les Japonaises ont 1,41 enfant en moyenne, ce qui est peu. Voyez-vous beaucoup de familles de trois enfants?

C'est assez rare. Dans les grandes villes, les familles se limitent vraiment à un enfant. En banlieue, il y a plus de familles avec deux enfants. D'ailleurs, les voitures sont des quatre places, pas des cinq places. On a dû payer pas mal plus cher pour une voiture cinq places.

Transmettez-vous votre culture à vos filles?

Je tente de préserver leur français en leur donnant des dictées et des lectures à la maison, pour qu'elles ne l'oublient pas.

À l'Halloween, ç'aurait été intéressant de se déguiser et de marcher le soir, mais je suis bien content de ne pas devoir gérer 50 kg de bonbons pendant un an. Pareil pour Noël : tout ce qui a trait à la surconsommation me dégoûte, alors ça ne me déplaît pas que les Japonais ne fêtent pas Noël, une fête chrétienne. Ce qui est important pour moi aux Fêtes, c'est de passer du bon temps en famille, autour d'un bon repas, et ça, on l'a fait. C'est une tradition que j'ai voulu poursuivre ici.

JAPON

Population en 2014: 127 millions

Taux de fécondité en 2012: 1,41 enfant par femme

Congé de paternité et parental: un an maximum, payé l'équivalent de 67 % du salaire les six premiers mois, puis l'équivalent de 50 % les six mois suivants.

Sources : Banque mondiale, Hideki Nakazato (Université Konan, à Kobe au Japon),

QUÉBEC

Population en 2014: 8 millions

Taux de fécondité en 2012: 1,67 enfant par femme

Congé de paternité: cinq semaines payées l'équivalent de 70 % du revenu (revenu maximal assurable de 69 000 $ par an).

Congé parental: sept semaines payées l'équivalent de 70 % du revenu et 25 semaines payées l'équivalent de 55 % du revenu.

Sources: Institut de la statistique du Québec et Régime québécois d'assurance parentale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer