Préparer son enfant à la maternelle

Marilou (à gauche) et son amie Simone se... (Photo: Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

Marilou (à gauche) et son amie Simone se préparent pour leur première journée de maternelle.

Photo: Ivanoh Demers, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Rentrée scolaire

Vivre

Rentrée scolaire

Consultez notre liste d'articles sur la rentrée scolaire. »

Dr Nadia Gagnier
Le Soleil

Martin et Isabelle ont une fille âgée de deux ans et demi qui s'appelle Alicia. Depuis l'âge d'un an, elle fréquente une garderie en milieu familial où il y a six enfants, tous âgés d'un an à quatre ans et demi. Bien qu'elle soit un peu timide, son intégration à la garderie s'est très bien déroulée et elle ne présente aucun problème de comportement. Son éducatrice la qualifie de «petite soie», au grand bonheur de ses parents!

Toutefois, ces derniers ne s'entendent pas tout à fait sur le cheminement qu'ils devraient envisager pour leur fille d'ici à son entrée à la maternelle. Martin est d'avis qu'Alicia devrait demeurer dans l'environnement familial de sa garderie actuelle. Il croit que les grands centres de la petite enfance (CPE) en installation sont des environnements un peu plus stressants pour les enfants et où il est plus difficile de leur assurer une stabilité (ex. : changement d'éducatrice, remplacement de personnel...).

Isabelle est d'accord avec lui pour les premières années de vie de leur fille, mais elle croit également que le fait de la transférer dans un grand CPE à l'âge de quatre ans pourrait constituer une bonne préparation à l'entrée à la maternelle. Elle croit qu'il y aura un trop grand contraste entre le petit groupe de la garderie et le grand groupe de la maternelle et elle craint que sa fille ait du mal à s'y adapter. Les parents se demandent quelle est la meilleure décision à prendre.

À l'approche de la rentrée scolaire, beaucoup de parents et d'enfants peuvent se sentir angoissés... surtout lorsqu'il s'agit de l'entrée à la maternelle! Il s'agit d'une étape importante dans la vie d'un enfant, la preuve : beaucoup d'adultes se souviennent de certains détails de leur première journée d'école, même si cela fait très longtemps! À une autre époque, lorsque la majorité des mamans restaient à la maison, cette transition était peut-être encore plus marquante qu'aujourd'hui, alors que la majorité des enfants ont déjà fréquenté une garderie où ils ont pu vivre des expériences de socialisation avec d'autres enfants et être encadrés par un autre adulte que leurs parents.

Mais le fait d'être resté à la maison avec maman, d'avoir fréquenté une garderie en milieu familial ou un grand CPE n'est qu'un facteur parmi de nombreux autres qui peuvent influencer l'adaptation d'un enfant à la maternelle. Il n'y a pas de règle précise à suivre, car chaque enfant est unique. Les parents doivent donc tenter de prendre des décisions en utilisant leur bon jugement et en considérant la connaissance qu'ils ont des particularités de leur enfant.

À titre d'exemple, les autres facteurs qui peuvent influencer la façon dont l'enfant s'adaptera à son entrée en maternelle sont, entre autres :

? Le tempérament : Dès la naissance, l'enfant a déjà un tempérament qui, en association avec ses premières expériences de la vie, influencera le développement de sa personnalité. Le tempérament influence également la façon dont un enfant sera capable de s'adapter à la nouveauté ou aux imprévus. Il est donc responsable en partie de la façon dont un enfant s'adaptera à l'entrée à la maternelle.

?L'attachement aux parents : Une relation d'attachement entre un enfant et ses parents s'établit dès les premières semaines, voire dès les premiers jours de sa vie. La qualité de cette relation dépend de la façon dont les parents répondent aux besoins de l'enfant. Lorsqu'ils le font de façon adéquate et chaleureuse, cela sécurise l'enfant, ce qui l'aide à forger sa capacité à explorer son environnement et à développer son estime de soi.

?Les premières expériences de socialisation : Le fait de pouvoir socialiser avec d'autres enfants du même âge aide l'enfant à développer sa capacité à se faire des amis, à résoudre les conflits et à utiliser des mots plutôt que des gestes agressifs lors des conflits.

?L'encadrement offert par les parents : À l'école, l'enfant devra respecter un code de vie et des règlements établis par la direction. Le fait d'avoir déjà été encadré de façon claire et constante à la maison constitue une bonne préparation pour faire face à un encadrement offert par un adulte autre que ses parents.

?Le fait d'avoir des frères ou des soeurs aînés : Lorsque ces derniers fréquentent déjà l'école, cela peut permettre à l'enfant plus jeune de démystifier l'école. En effet, l'enfant aura entendu parler des journées scolaires et des enseignants de ses frères et soeurs, il les aura vus faire leurs devoirs, se faire de nouveaux amis...

Alors, quand on considère tous les facteurs qui peuvent avoir une influence sur l'adaptation de l'enfant à la maternelle, on comprend qu'il y a probablement peu de différence entre fréquenter un CPE ou une garderie en milieu familial, et qu'il existe bien d'autres moyens de préparer l'enfant à faire son entrée en maternelle. Les parents peuvent avoir leur préférence pour des motifs personnels, ou parce qu'ils connaissent bien les besoins particuliers de leur enfant... qui est unique!




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer