FIFEM: le tour du monde en 20 films!

2 escargots s'en vont, de Jean-Pierre Jeunet... (PHOTO FOURNIE PAR LE FIFEM)

Agrandir

2 escargots s'en vont, de Jean-Pierre Jeunet

PHOTO FOURNIE PAR LE FIFEM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Y a-t-il une activité plus réjouissante que d'aller au cinoche pendant le congé scolaire? Pour sa 20e compétition, le Festival international du film pour enfants de Montréal (FIFEM) propose une vingtaine de films de fiction, des documentaires et des courts métrages provenant d'une douzaine de pays. Voici cinq moments forts où parents et enfants trouveront leur compte.

Des films à voir en famille!

Vos préados subissent des transformations qui les rendent parfois... insupportables? Jamais contente, de la réalisatrice française Émilie Deleuze, met en scène une jeune fille de 13 ans, Aurore, qui est plutôt d'avis que ce sont les gens autour d'elle qui sont désagréables. Quelle belle façon de désamorcer les tensions familiales, non? Autres films à voir: Le coeur en braille, de Michel Boujenah, qui ouvre le festival. Ma vie de Courgette, de Claude Barras, cité aux Oscars. Et Grand Hotel, du Norvégien Arild Fröhlich, où un père alcoolique et narcissique s'occupe (malgré lui) de son enfant de 10 ans, atteint du syndrome de la Tourette.

Des ateliers de cinéma

Vos enfants sont curieux de savoir comment on «fait» un film? Le FIFEM organise à la Cinémathèque québécoise trois ateliers de deux heures trente sur les techniques cinématographiques. «Dessins sur pellicule» est une initiation au film d'animation et à la technique du dessin sur pellicule. «C'est arrangé avec le gars des vues» s'intéresse aux effets spéciaux, notamment à la technique de l'écran vert. Tandis que l'atelier «Stop Motion» s'intéresse aux techniques d'animation image par image. L'entrée est libre pour les parents accompagnateurs, qui peuvent aussi en profiter pour faire une pause au café de la Cinémathèque. Les 8, 9 et 10 mars. Une expo y est aussi présentée.

L'atelier «C'est arrangé avec le gars des vues»... (PHOTO FOURNIE PAR LE FIFEM) - image 2.0

Agrandir

L'atelier «C'est arrangé avec le gars des vues»

PHOTO FOURNIE PAR LE FIFEM

Pour les plus petits...

Vos petits de 5 et 6 ans aiment voir des films, mais vous craignez de vous ennuyer... Jo-Anne Blouin nous assure que ces deux films d'animation vous emballeront, simplement parce que ce sont de «très bons» films: Gus, petit oiseau, grand voyage, film d'animation du réalisateur belge Christian de Vita. Le doyen d'une volée d'oiseaux devant mener la grande migration se blesse. Et c'est le jeune Gus qui sera appelé à prendre le relais. Aussi: le film de fiction néerlandais Monsieur Grenouille, où un professeur du primaire se transforme en grenouille lorsqu'il est trop ému (!). Ce qui fait en sorte qu'il établit un lien «particulier» avec ses élèves.

Films pour ados

Pourquoi ne pas accompagner vos jeunes au Cinéma Beaubien ou au Cinéma du Parc? Jo-Anne Blouin recommande deux films en particulier: La jeune fille et son aigle, d'Otto Bell, documentaire sur une famille de dresseurs d'aigles. Aisholpan a tout appris de son père, mais le jour où la jeune fille veut se lancer dans l'arène, les «anciens» du village n'acceptent pas qu'elle rompe avec les traductions. Les projections ont lieu les 5, 7 et 10 mars. Autre film: La vie en Rosie, de la Canadienne Ann Marie Fleming. Rosie Ming, adoptée par une famille chinoise, s'en va en Iran pour participer à un festival de poésie. Elle en profitera pour rechercher son père biologique iranien. Les 9 et 11 mars.

Les courts métrages

Une dizaine de courts métrages seront présentés cette année dans la compétition officielle du FIFEM. Films d'animation, de fiction, documentaires. Parmi ceux-ci, un film de Jean-Pierre Jeunet, 2 escargots s'en vont, mais aussi J'aime les filles, de la Canadienne Diane Obomsawin. La direction a eu la bonne idée d'organiser plusieurs autres projections de courts métrages par catégorie d'âge. Les 3 ans +, les 5 ans + et les 6 ans +. La catégorie des films pour les 10 ans + est destinée aux familles. Les projections, gratuites, seront suivies d'une discussion avec les réalisateurs. Avec entre autres Hervé Demers, qui présentera Les adieux de la grise et Daniel Duranleau, pour Mizbrük. Ça se passe le 9 mars à 13 h 30 au Cinéma Beaubien.

___________________________________________________________________________

Infos/horaires: fifem.com




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer