• Accueil > 
  • Vins > 
  • Bières 
  • > Ferme brassicole des Cantons: une bière à la ferme 

Ferme brassicole des Cantons: une bière à la ferme

Jonathan Grant, propriétaire de la Ferme brassicole des... (PHOTO FOURNIE PAR JONATHAN GRANT, FERME BRASSICOLE DES CANTONS)

Agrandir

Jonathan Grant, propriétaire de la Ferme brassicole des Cantons, a créé un lieu touristique au pied du mont Orford voué à la bière, de la culture des matières premières à la dégustation.

PHOTO FOURNIE PAR JONATHAN GRANT, FERME BRASSICOLE DES CANTONS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Emmanuelle Mozayan-Verschaeve

Collaboration spéciale

La Presse

(ORFORD) Les bières de microbrasserie connaissent un développement fulgurant depuis quelques années. Elles suscitent la curiosité de certains « explorateurs », à l'instar des amateurs de vin. Jonathan Grant innove en créant un lieu touristique au pied du mont Orford voué à la bière, de la culture des matières premières à la dégustation.

À la Ferme brassicole des Cantons, poussent 1 million... (photo fournie par Jonathan Grant, ferme brassicole) - image 1.0

Agrandir

À la Ferme brassicole des Cantons, poussent 1 million de tournesols, 10 000 citrouilles, de l'orge brassicole, du blé et, dans le fond, se dressent 450 plants de houblon de 22 variétés différentes.

photo fournie par Jonathan Grant, ferme brassicole

Derrière la grange aménagée en un convivial espace resto-bar de dégustation, le terrain s'étend sur 20 acres. « Ici, on cultive des plantes, comme des kiwis jaunes et des arbousiers, pour aromatiser nos bières », montre Jonathan Grant.

Plus loin poussent 1 million de tournesols, 10 000 citrouilles, de l'orge brassicole, du blé et, dans le fond, se dressent 450 plants de houblon de 22 variétés différentes. « On fait aussi pousser des légumes pour le restaurant », dit celui qui se définit en riant comme un « gentleman-farmer ».

« Ma formation de départ est plongeur professionnel, mais le goût de faire de la bière, je l'ai depuis mes 16 ans. Maintenant, j'apprends chaque jour à devenir fermier. Je suis bien entouré et j'apprends de mes erreurs. »

Coin pique-nique, aire de jeux, menu champêtre : tout est prévu pour profiter du panorama en dégustant des bières aux saveurs inhabituelles, comme la Sweep, une IPA rouge aux arômes de fruits tropicaux, la Milkshake aux fraises à la texture crémeuse ou encore la nouvelle série de bières à l'érable, à la citrouille et à la rhubarbe. « On offre des visites guidées en carriole, suivies d'une dégustation de deux bières et deux mets, comme le confit d'oignons à la bière ou le chocolat à la bière », précise le brasseur.

L'HOMME QUI PLANTAIT DES BIÈRES

La passion de ce Sherbrookois s'est développée dans l'Ouest canadien. « C'est là-bas que j'ai vu le mouvement des bières IPA se développer. Je me suis dit qu'elles ne goûtaient pas comme chez moi, qu'elles étaient plus aromatiques. J'ai vite pris l'habitude de ne boire que des bières de microbrasserie », raconte-t-il.

Son idée de créer son entreprise lui est venue à force de lire des ouvrages sur la fabrication de la bière et sur le houblon : « Je suis allé voir des plants et c'est là que s'est produit le déclic. Je voulais faire pousser du houblon. »

DES BIÈRES GÉNÉREUSES

C'est dans la région dont il est originaire que Jonathan Grant a choisi de concrétiser son projet. Soucieux de favoriser la production locale et de contribuer à la préservation de la planète, il opte pour le conditionnement en canettes, continuellement recyclables.

« L'environnement nous tient à coeur et on veut associer chacune de nos bières à une cause. »

C'est en ce sens qu'un partenariat s'est créé entre la Ferme et le parc du Mont-Orford, pour lequel deux bières ont été produites : la Pic de l'Ours, en écho à l'un des points culminants du Massif, et La Chouette, emblème du parc.

« On veut encourager les producteurs locaux et le projet m'a charmée, d'autant plus que l'étiquette du contenant représente la carte du parc et qu'une partie de la vente de la bière sera investie dans le fonds de conservation de Parcs Québec pour le parc national du Mont-Orford », souligne la directrice du parc, Brigitte Marchand.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer