Les gins d'Au Pied de cochon: meilleur que d'la bagosse!

Le Gin de Mononcle est rustique et costaud,... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Le Gin de Mononcle est rustique et costaud, tandis que le Gin de matante est complexe et plus délicat.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On dit que les alambics illégaux ont longtemps été cachés au fond des cabanes à sucre québécoises. C'est un clin d'oeil à notre histoire que fait Martin Picard en lançant deux gins artisanaux, celui de Mononcle, rustique et costaud, et celui de Matante, complexe et plus délicat.

Le chef Martin Picard (à droite) lance deux... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Le chef Martin Picard (à droite) lance deux gins en collaboration avec la distillerie Okanagan Spirits.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

On dit que les alambics illégaux ont longtemps été cachés au fond des cabanes à sucre québécoises. C'est un clin d'oeil à notre histoire que fait Martin Picard en lançant deux gins artisanaux, celui de Mononcle, rustique et costaud, et celui de Matante, complexe et plus délicat.

Mais n'ayez crainte, le patron de la Cabane à sucre Au Pied de cochon n'a pas enfreint la loi pour embouteiller ses nouveaux spiritueux. Il s'est plutôt associé à Okanagan Spirits, en Colombie-Britannique.

Établie, mais toujours artisanale, la distillerie est en activité depuis une dizaine d'années. Elle produit un vaste éventail de spiritueux, de la vodka au whisky en passant par l'absinthe et les eaux-de-vie de fruit (poire, prune, framboise, abricot, etc.). Au Pied de cochon et sa Cabane tiennent quelques-uns des alcools d'Okanagan Spirits. La SAQ aussi.

Là-bas, à Vernon, on pratique la distillation « du grain (ou du fruit) à la bouteille ». Pour un passionné de savoir-faire artisanal comme Martin Picard, c'était une condition sine qua non. En attendant de pouvoir distiller eux-mêmes - pour l'instant, ils trouvent les lois québécoises en matière de production de spiritueux beaucoup trop contraignantes -, le chef et ses partenaires de l'agence Rézin s'en remettent à l'expertise de Peter von Hahn, maître des alambics.

Mais pourquoi deux gins plutôt qu'un seul ? Encore une fois, on voulait faire honneur aux habitudes de consommation de nos prédécesseurs. « Le Gin de Mononcle rappelle le gros gin, le De Kuyper que les hommes buvaient à une certaine époque. Il est très marqué par le genièvre », raconte le chef à la cabane. Quant à Matante, elle préférait bien souvent les gins-tonics. Martin Picard se souvient d'ailleurs de ceux que buvait sa mère. Aussi a-t-il une légère préférence pour l'exubérance et le côté floral de la version « féminine ».

Mais avec le réduit des premières coulées de la cabane, on n'hésite pas à sortir Mononcle !

On peut voir l'épisode d'Un chef à la cabane tourné dans la vallée de l'Okanagan sur le site de l'émission.

>>>Regardez l'épisode d'Un chef à la cabane

Les deux gins sont en vente à la SAQ depuis le début de la semaine.

  • Gin de Matante, 750 ml, 43,75 $ (12895171)
  • Gin de Mononcle, 750 ml, 43,75 $ (12895180)

Recettes

La Cabane Au Pied de cochon nous propose deux recettes pour faire honneur à chacun de ses gins.

Gin rhubarbe

Ingrédients 

  • 3/4 d'once de jus de lime
  • 3/4 d'once de sirop simple
  • 1 1/2 once de Gin de Matante
  • 3 ou 4 feuilles de basilic écrasées
  • Soda à la rhubarbe (ou citron-lime)

Préparation

Verser les quatre premiers ingrédients dans un shaker. Remplir de glace aux deux tiers. Agiter vigoureusement. Verser dans un verre à martini préalablement refroidi. Terminer en ajoutant 2 gouttes d'amer Angostura et garnir d'une écorce d'orange.

Martini à l'érable

Ingrédients

  • 1 1/2 once de Gin de Mononcle
  • 1/4 d'once de vermouth blanc
  • 1/2 once de Gélinote (boisson à l'érable fabriquée par Intermiel)
  • Tire d'érable

Préparation

« Décorer » un verre à martini froid avec de la tire d'érable. Verser les autres ingrédients dans un shaker. Remplir de glace. Agiter quelques coups et filtrer dans le verre. Servir. Si vous préférez votre martini mélangé à la cuillère plutôt qu'agité, libre à vous !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer