Bisbille autour du projet de loi sur les vins québécois

Yvan Quirion, président de l'Association des vignerons du Québec,... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE)

Agrandir

Yvan Quirion, président de l'Association des vignerons du Québec, craignait que le projet de loi 395 ne reste lettre morte.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Collaboration spéciale) C'est finalement le ministre des Finances et non le ministre de l'Agriculture qui déposera un nouveau projet de loi pour favoriser les vins du Québec. Le dossier a été transféré au cabinet de Carlos Leitao après que des vignerons se furent plaints de ne pas avoir été consultés par son collègue à l'Agriculture, Pierre Paradis.

Le député libéral Stéphane Billette avait déposé en 2013 un projet de loi visant, entre autres, à modifier le mandat de la Société des alcools du Québec (SAQ) afin de «promouvoir les boissons alcooliques fabriquées au Québec». Même si l'initiative avait été accueillie favorablement par tous les partis à l'Assemblée nationale, elle était restée lettre morte.

Le gouvernement Couillard avait promis de raviver le projet lors de son arrivée au pouvoir l'an dernier, mais le dossier n'a pas progressé assez vite au goût de l'Association des vignerons du Québec (AVQ), qui se plaignait encore vendredi de ne pas avoir été consultée par le ministre de l'Agriculture, Pierre Paradis.

En outre, les nombreux appels acheminés au bureau du ministre étaient restés sans réponse, a affirmé le président de l'organisme, Yvan Quirion.

«On était très inquiets», a résumé M. Quirion.

Un autre regroupement de viticulteurs, les Vignerons indépendants du Québec, s'est aussi plaint de ne pas avoir été consulté par Québec.

Or lorsque La Presse a demandé pourquoi les vignerons québécois étaient tenus à l'écart des démarches du gouvernement, vendredi, Québec a indiqué que ce n'est plus M. Paradis qui pilote le dossier, mais bien son collègue aux Finances, Carlos Leitao.

«Principalement, les lois qui vont être modifiées sont des lois qui relèvent du ministère [des Finances]. Comme ce sont des lois sur la SAQ et la distribution des boissons alcooliques, il était plus logique que ce soit comme ça»

Guillaume Caudron, directeur de cabinet du ministre Leitao

M. Caudron, directeur de cabinet du ministre Leitao, assure qu'une nouvelle mouture du projet de loi sera déposée bientôt. Ce nouveau projet de loi est «fortement inspiré» du projet de loi 395, selon M. Caudron. Son objectif reste aussi le même : favoriser l'essor de l'industrie viticole au Québec.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer