Le prosecco italien a détrôné le champagne au Royaume-Uni

Les ventes de prosecco avaient déjà dépassé celles... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les ventes de prosecco avaient déjà dépassé celles du prestigieux vin français en volume, mais l'écart s'est encore creusé.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

La valeur des ventes de prosecco a dépassé celle de champagne pour la première fois au Royaume-Uni, alors que les consommateurs britanniques plébiscitent le vin pétillant italien meilleur marché, selon une étude du cabinet américain IRI publiée mercredi.

Les ventes de prosecco dans le pays ont bondi de 72% sur un an pour atteindre 338,6 millions de livres (479 millions d'euros), selon les derniers chiffres à la mi-juillet compilés par le cabinet. Celles de champagne ont modestement progressé de 1,2% sur la même période, à 250 millions de livres (353 millions d'euros).

Les ventes de prosecco avaient déjà dépassé celles du prestigieux vin français en volume, mais l'écart s'est encore creusé, avec un bond de 78,8% pour le premier à plus de 37 millions de litres et un recul de 0,4% pour le second à 9,8 millions de litres.

«Le prosecco est la boisson à la mode qui fournit une alternative moins chère et d'excellente qualité au champagne. Il n'est pas surprenant qu'il dépasse désormais le champagne en valeur et en volume et représente le choix prioritaire pour les mariages», a commenté Toby Magill, analyste spécialisé dans les boissons alcoolisées chez IRI.

Les deux marques de champagne les plus populaires (Moët et Lanson) dans le pays ont cependant tiré leur épingle du jeu et connu une bonne année, selon IRI. Les consommateurs se sont surtout détournés des marques d'entrée de gamme «qui n'ont pas le cachet lié à la marque leur permettant de se différencier d'autres concurrents dans la catégorie des vins pétillants», selon le cabinet.

Le cava espagnol, troisième acteur du marché britannique des vins mousseux, traverse pour sa part une mauvaise passe, avec une chute de 11,1% de ses ventes en valeur et de 16,5% en volume.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer