Les vignes à vélo

Une visite du domaine de l'île Ronde, de... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Une visite du domaine de l'île Ronde, de l'autre côté du fleuve à Saint-Sulpice, a convaincu Louis Thomas de se lancer dans l'aventure viticole.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

(Varennes) Le Domaine du Fleuve à Varennes est un arrêt incontournable pour les amateurs de vin et... pour les cyclistes. Le vignoble se trouve en bordure de la piste cyclable du chemin de la Côte-d'en-Haut sur la Rive-Sud de Montréal. Tour guidé d'un vignoble où le vin et le coup d'oeil valent le détour.

Installé au milieu de ses vignes à Varennes, Louis Thomas observe le panorama unique de son vignoble. D'un côté, on aperçoit les maisons d'un nouveau quartier résidentiel et de l'autre, le fleuve Saint-Laurent.

Le jeune vigneron n'avait que 24 ans, en 2006, quand sa mère lui a confié son rêve de démarrer un vignoble sur la terre familiale à Varennes. Elle revenait d'un voyage en France où elle avait eu un coup de coeur pour les vignobles et les vins.

« Elle est tombée sur un article dans La Presse qui disait que les vignobles étaient de plus en plus nombreux au Québec et que les vins étaient meilleurs, raconte M. Thomas. Ça l'a motivée. »

Une visite du domaine de l'île Ronde, de l'autre côté du fleuve à Saint-Sulpice, a convaincu Louis Thomas de se lancer dans l'aventure viticole. Les vins fortifiés (style porto) de l'ancien vignoble lui ont tellement plu qu'en 2007, le tandem mère-fils a planté 3000 pi de vigne.

La famille Thomas ne manque pas d'espace pour planter de la vigne. Elle possède une grande terre agricole de 80 hectares utilisée pour la culture du soya et du maïs.

« Si on m'avait dit à cette époque que je pourrais faire d'aussi bons vins à Varennes, se rappelle-t-il, je ne l'aurais pas cru. »

Cépages alsaciens à Varennes

Sa mère, Lorraine Pelletier, n'aura pas eu la chance de voir grandir son vignoble. Elle est morte quelques semaines après l'ouverture officielle en 2012. Son fils se rappelle toutefois que les vins « étaient meilleurs que ce qu'elle avait imaginé ».

Le Domaine du Fleuve à Varennes est un arrêt... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Seul aux commandes, Louis Thomas est loin d'avoir abandonné le rêve de sa mère. Bien au contraire. Le domaine compte aujourd'hui 11 000 plants de vigne. Sur les 16 cépages cultivés au vignoble, 6 sont des variétés européennes.

Le jeune vigneron caresse maintenant son propre rêve: élaborer des vins sucrés aussi réputés que ceux d'Alsace. Pour y parvenir, il a choisi de planter des vignes de riesling, gewurztraminer et pinot gris.

Bien qu'il ne soit pas le seul vigneron à avoir planté des cépages européens au Québec, M. Thomas s'étonne que ses plants plus fragiles aient résisté aux grands froids de l'hiver dernier. Sans vouloir parler de « microclimat », il croit que sa proximité avec le fleuve favorise une température plus tempérée dans son vignoble.

En plus du temps clément, le Saint-Laurent lui confère un autre avantage: les bateaux. En plus des visiteurs en auto ou à vélo, il sera bientôt possible de jeter l'ancre face à la terre de la famille Thomas pour y goûter ses vins.

Comment s'y rendre

Le vignoble est situé à moins de 30 minutes de Montréal. La route 132 Est vous y conduit directement. Il suffit de prendre la route Marie- Victorin après avoir traversé Boucherville. On peut aussi opter pour l'autoroute 30 Est. Il faut alors prendre la sortie 87 et rouler sur le boulevard Lionel-Boulet jusqu'à la route Marie- Victorin. On tourne à gauche et le vignoble se trouve à votre droite.

1164, route Marie-Victorin, 514 796-5056

Le Domaine du Fleuve à Varennes est un arrêt... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

À déguster

La Croisée des chemins, Rosé, 2012

Ce rosé fruité, juteux et sucré plaira à coup sûr! Élaboré majoritairement avec du sainte-croix et un soupçon de frontenac gris, sa robe est de couleur cerise très foncée. Son nez rappelle les noyaux de cerise et la gomme balloune. En bouche, le vin n'est pas très long, mais il est plein de fruits et se fait gourmand. À siroter sur le bord de la piscine. 13,5%

17,25$




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer