Le bar à vin de Véronique Rivest a maintenant un nom: Soif

Veronique Rivest sommeliere.... (Photo La Presse)

Agrandir

Veronique Rivest sommeliere.

Photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

La sommelière Véronique Rivest a choisi le nom de son futur bar à vin. L'établissement qui ouvrira ses portes ce printemps à Gatineau s'appellera Soif.

Véronique Rivest rêve depuis longtemps d'ouvrir son bar à vin dans sa ville natale. Ce projet est sur le point de se concrétiser. Celle qui a terminé deuxième au Concours mondial de sommellerie l'an dernier à Tokyo peaufine les derniers détails de son plan d'affaires. Son local situé au 88 rue Montcalm, dans le secteur du Vieux Hull à Gatineau, devrait ouvrir ses portes en avril.

Après des mois de réflexion, la sommelière vient enfin de lui trouver un nom: «Soif, bar à vin de Véronique Rivest».

«Je voulais un nom simple, court, pas chichi, dit-elle. J'ai longtemps pensé à choisir mon surnom "Véro", mais quand tu dis ce nom-là au Québec, tout le monde pense à Véronique Cloutier.»

Elle a donc tranché pour le mot «Soif».

«Tout le monde a soif, ajoute-t-elle. Soif de vin, mais aussi de rencontres, de découvertes, d'apprendre. C'est tout à fait moi!»

La sommelière espère que son bar sera en effet un lieu d'apprentissage sur le vin, puisqu'elle prévoit y organiser des dégustations et des formations.

Deux cuisiniers, mais pas de carte de vin

Véronique Rivest planche déjà sur son futur menu. Elle a d'ailleurs embauché deux jeunes cuisiniers de la région de Gatineau qui seront aux fourneaux.

«Ce ne sera pas des accords mets et vins flyés, explique Mme Rivest. Plus la recette est simple, plus c'est authentique et facile à marier avec le vin. On aura beaucoup de produits saisonniers et locaux.»

Elle entrevoit servir des charcuteries, des fromages, des tartares et des tempuras pour accompagner, entre autres, les vins mousseux dont elle raffole.

Si la sommelière a déjà une idée des mets, elle n'a toujours pas commencé la conception de sa carte des vins. Mme Rivest assure qu'il est encore trop tôt pour acheter ses inventaires. Sa liste devrait cependant contenir des «vins fins et digestes» provenant essentiellement du Vieux Continent, et certains du Nouveau Monde.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer