• Accueil > 
  • Vins 
  • > Explorer les vignobles de Washington 

Explorer les vignobles de Washington

L'appellation Columbia Valley englobe presque toutes les vignes qui... (photo bloomberg news)

Agrandir

L'appellation Columbia Valley englobe presque toutes les vignes qui poussent à l'est des montagnes Cascades.

photo bloomberg news

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis-Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Les vins de l'État de Washington seront à l'honneur cet automne à La grande dégustation de Montréal. Cette jeune région viticole, deuxième productrice de vin des États-Unis, reste assez méconnue. Avec son climat sec et chaud, ses nuits fraîches, son sol sablonneux et ses vignerons dynamiques, elle ne manque pas d'atouts pour sortir de l'anonymat.

En quittant la ville de Seattle vers l'est, la voiture s'engouffre dans la forêt verdoyante de la chaîne des montagnes Cascades. Un environnement humide où tombe plus d'un mètre de pluie chaque année. Puis, soudain, le contraste est foudroyant. L'horizon s'ouvre sur une plaine vallonnée, semi-désertique, piétinée depuis longtemps par les chevaux sauvages. Bienvenue dans le vignoble de l'État de Washington.

Au fur et à mesure que les sommets enneigés des Cascades s'éloignent dans le rétroviseur, les vignes apparaissent à l'horizon. Des oasis verdoyantes parmi les collines de couleur sable. Après un long moment sur la route 82, la voiture débouche sur le plateau de Horse Heaven Hills, délimité par le fleuve Columbia, où se trouve le vignoble Mercer.

Derrière son comptoir, Will Mercer verse ses vins d'une main sûre. Le producteur, issu d'une famille d'agriculteurs, cultive des raisins, mais aussi une foule de légumes sur le plateau.

«On produit encore beaucoup de bébés carottes», explique par exemple Will Mercer, dont la famille a cédé l'entreprise d'emballage à Bolthouse Farms en 2004.

À l'instar de nombreux autres agriculteurs de l'État de Washington, la famille Mercer vendait jusqu'à tout récemment tous ses raisins, en particulier au domaine Ste. Michelle.

Cette entreprise est une pionnière de l'industrie vinicole dans l'État. Elle est aujourd'hui le plus important producteur de la région. Elle chapeaute une dizaine de différentes marques, dont Château Ste. Michelle, 14 Hands et Columbia Crest. La maison produit 64 % des vins de l'État.

Le domaine Ste. Michelle n'est toutefois plus le seul à acheter des raisins dans la vallée. De nombreuses autres entreprises, dont le bien connu Charles Smith, ont découvert son potentiel. Devant cet engouement grandissant, de plus en plus de cultivateurs, comme les Mercer, ont décidé de vinifier eux-mêmes une partie de leurs raisins. Si bien que depuis le début des années 80, le nombre de domaines viticoles est passé de 19 à plus de 900.

Pas de vigne sans eau

À la fin du mois de juin, aucun nuage ne traînait dans le ciel de la vallée du Columbia. Les champs de blé tanguaient sous les rayons chauds du soleil qui font monter le mercure jusqu'à 40 degrés l'été. Un scénario classique, puisque la région reçoit souvent moins de 200 mm de pluie par année. Si l'agriculture est aujourd'hui le moteur économique de la vallée, c'est grâce à l'irrigation avec l'eau du fleuve Columbia.

Le vignoble de la famille Hedges, près de... (Photo fournie par Hedges Family Estate) - image 2.0

Agrandir

Le vignoble de la famille Hedges, près de Benton City, dans l'État de Washington.

Photo fournie par Hedges Family Estate

«Les terres ne sont pas chères dans la vallée, dit le producteur Tom Hedges, rencontré à son vignoble. Elles ne valent rien si le domaine n'a pas accès à l'eau.»

Tom Hedges est revenu dans sa région natale, à Red Mountain, après une carrière en marketing à l'étranger. Il a notamment passé plusieurs années à la tête du géant alimentaire McCain au Nouveau-Brunswick. Avec sa femme Anne-Marie Liégeois, de son nom de jeune fille, il a été le dernier à pouvoir acheter un accès à l'eau en 1990 dans cette appellation aujourd'hui convoitée. Une bénédiction pour l'entreprise familiale.

Depuis le retour des Hedges, la viticulture a beaucoup évolué dans l'État de Washington. Red Mountain est devenue une appellation phare de la vallée. Elle se distingue entre autres grâce à ses rouges à base de cabernet-sauvignon d'une grande finesse. 

«Washington peut produire des vins de cabernet-sauvignon tout aussi délicieux que les vins de Napa, note Sean Sullivan, collaborateur au magazine Wine Enthusiast et fondateur du site web Washington Wine Report, mais ils coûtent une fraction du prix.»

Le cépage bordelais est aujourd'hui la variété de raisin la plus cultivée dans la vallée, mais elle n'est pas la seule. Dans la jeune région viticole, tout est possible, tout est essayé: albarino, syrah, sangiovese et touriga nacional. Au total, 70 différents types de raisin poussent dans l'État.

«À l'exception du pinot noir, car il fait généralement trop chaud, ajoute M. Sullivan, l'État réussit à cultiver à peu près toutes les variétés avec succès.»

Parmi elles, le riesling a beau jeu. Ses vins frais, aux arômes d'agrumes, permettent à l'État de Washington de se démarquer de la Californie et de l'Oregon, ses voisins du sud, où le chardonnay règne en maître.

Dans cette région encore méconnue, les vignerons s'intéressent aussi à leur sol et à leur terroir. Ils ont ainsi créé 10 nouvelles appellations, sur un total de 14, depuis les années 2000. Et le travail de recherche continue.

«Il est tout à fait possible que la meilleure région viticole de Washington et même le meilleur cépage n'aient pas encore été trouvés, ajoute avec enthousiasme Sean Sullivan. C'est pourquoi la région est si passionnante à l'heure actuelle.» 

___________________________________________________________________

Note: Les frais de ce reportage ont été payés par Washington State Wine.

Milbrandt Tradition Riesling 2015, 19,40 $ (12704793)... (Photo fournie par la SAQ) - image 3.0

Agrandir

Milbrandt Tradition Riesling 2015, 19,40 $ (12704793)

Photo fournie par la SAQ

Cinq vins de l'État de Washington

Pour apprécier le potentiel des vins de l'État de Washington, rien ne vaut une dégustation. Puisque la région ne possède pas encore un style de vin défini, il y en a pour tous les goûts. 

Classique riesling

Les Milbrandt sont réputés pour leur riesling. Ils vendent une partie de leurs raisins et se retrouvent dans le Kung Fu Girl de la marque Charles Smith. Le domaine élabore aussi ses propres cuvées, dont ce riesling tradition, un blanc savoureux. Le vin sent la pomme, le pamplemousse blanc, les fleurs et la roche mouillée. L'acidité n'est pas mordante et offre un bel équilibre avec le sucre résiduel. C'est complexe, rond et long en bouche.

Milbrandt Tradition Riesling 2015, 19,40 $ (12704793)

Puissant assemblage

Dans l'État de Washington, le merlot donne des rouges si puissants et structurés qu'ils sont souvent confondus avec des vins à base de cabernet-sauvignon. La famille Hedges assemble ces deux cépages avec de la syrah. Le résultat est charnu et accessible. Les arômes de fruits rouges se fondent dans une bouche tannique, mais pas lourde. L'élevage en fût de chêne ajoute des notes de vanille et d'épices. Un rouge parfait pour accompagner les plats mijotés en automne.

Hedges C.M.S. 2014, 22,90 $ (10354478)

Vive le sauvignon!

Barnard Griffin est incontournable dans le milieu viticole de Washington. Ce producteur a fondé le premier vignoble familial de l'État et il est toujours une référence dans la région. Il vinifie des cépages inusités, dont le malbec, l'albarino et le tempranillo. Ses vins sont surprenants. Le vigneron élabore du sauvignon blanc depuis 40 ans. Un vin qui explose de notes d'agrumes et de pêche. Il est frais, onctueux et délicieux.

Barnard Griffin Fumé blanc 2015, 19,45 $ (13339038)

Avec de la classe

L'École 41 est l'un des domaines de l'État de Washington les plus connus au Québec. Il se situe dans la région de Walla Walla, un endroit où plusieurs francophones se sont installés au XIXe siècle. Le domaine commercialise différents vins, dont ce rouge à base de syrah, une variété de raisin en pleine expansion dans la vallée. Sa robe très opaque dévoile des arômes de cassis. Sa bouche est parfumée et les notes apportées par le bois sont bien intégrées. Un vin cher, mais d'une grande complexité. 

École No 41 Syrah Columbia Valley 2014, 41 $ (10709030)

À suivre

Les vins de Bookwalter Winery ne sont pas offerts à la SAQ. Ils seront néanmoins à la Grande Dégustation de Montréal, où il sera possible d'acheter les bouteilles à l'unité. Ça tombe bien, car ce domaine produit des vins très élégants qui valent le détour. La cuvée Suspense est un assemblage de merlot et de cabernet franc. À ce prix, les attentes sont élevées et on n'est pas déçu. La structure du vin est épatante. Les tannins se fondent dans une bouche épicée aux arômes de fruits noirs. À mettre dans la cave quelques années. 

Bookwalter Winery, Suspense 2015, 70,25 $

Le sol de sable et de cailloux qui... (Photo Thinkstock) - image 4.0

Agrandir

Le sol de sable et de cailloux qui caractérise l'appellation Red Mountain s'est révélé être un terroir de prédilection pour le cabernet-sauvignon.

Photo Thinkstock

Les vins de Washington en cinq régions

Le vignoble de l'État de Washington est en pleine évolution. Depuis le début des années 2000, 10 nouvelles appellations, sur un total de 14, ont été créées. En voici cinq à retenir pour mieux comprendre ses vins.

Columbia Valley

Cette appellation est l'une des premières de l'État à avoir été créée, en 1984. Elle englobe presque toutes les vignes qui poussent à l'est des montagnes Cascades. Elle permet d'assembler des raisins provenant de différents endroits sous une étiquette plus générique, sans mention de terroir spécifique. La majorité des vins produits dans l'État de Washington, et commercialisés au Québec, proviennent de cette appellation. 

Horse Heaven Hills

Horse Heaven Hills est un plateau venteux délimité au sud par le fleuve Columbia. Son nom, «paradis des chevaux», est souvent traduit en français par «ciel de cheval». Une traduction maladroite, souvent utilisée sur les étiquettes, mais qui fait sourire. Horse Heaven Hills a été créée en 2005. Elle est l'une des plus grandes appellations et l'une des plus chaudes. Ici, le sol sablonneux est composé de sédiments laissés lors des inondations répétées de l'époque glaciaire, il y a 15 000 ans. On y produit surtout du rouge.

Red Mountain

Une élévation de 275 m domine le paysage de l'appellation Red Mountain. Les vignes poussent en contrebas sur un plateau baigné par le soleil et bordé par la rivière Yakima. Son sol de sable et de cailloux s'est révélé être un terroir de prédilection pour le cabernet-sauvignon.

Yakima Valley

Cette appellation, créée en 1983, a été la première de l'État de Washington. Elle a depuis été modifiée par la création d'appellations encore plus précises sur son territoire. C'est le cas notamment de Rattlesnake Hills, qui a vu le jour en 2006, et de Red Mountain, en 1995. Cette appellation concerne davantage de blancs que de rouges. Le sol de Yakima Valley, composé de limons, repose sur des sédiments laissés lors des inondations de l'époque glaciaire.

Walla Walla Valley

Un pied dans l'État de Washington, l'autre dans l'Oregon, la région de Walla Walla se trouve dans la partie est de ces deux États. Le climat est légèrement différent de celui des autres régions viticoles de Washington. Il fait un peu plus froid et les pluies sont plus abondantes. Les immigrants italiens y cultivaient déjà de la vigne au milieu du XIXe siècle. La région a été la deuxième à recevoir son appellation, en 1984. Elle est aujourd'hui très prisée pour ses syrahs. 

Consultez la carte des vins de Washington: https://www.washingtonwine.org/explore/map




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer