• Accueil > 
  • Vins 
  • > Grand honneur pour un rosé mousseux néo-écossais 

Grand honneur pour un rosé mousseux néo-écossais

Le vinificateur du domaine Benjamin Bridge, Jean-Benoît Deslauriers.... (PHOTO ANDREW VAUGHAN, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le vinificateur du domaine Benjamin Bridge, Jean-Benoît Deslauriers.

PHOTO ANDREW VAUGHAN, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Bonne nouvelle pour le vignoble Benjamin Bridge, de la Nouvelle-Écosse : son rosé mousseux a été primé dans le numéro de septembre du magazine Decanter. C'est la première fois que la prestigieuse publication anglaise récompense un vin de cette province atlantique.

Le Benjamin Bridge Méthode Classique 2011 a reçu... (PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ) - image 1.0

Agrandir

Le Benjamin Bridge Méthode Classique 2011 a reçu une note de 91 sur 100 de la part du prestigieux magazine anglais Decanter.

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Le vignoble Benjamin Bridge.... (Photo Karyne Duplessis-Piché, collaboration spéciale) - image 1.1

Agrandir

Le vignoble Benjamin Bridge.

Photo Karyne Duplessis-Piché, collaboration spéciale

Le journaliste Steven Spurrier a attribué la note de 91 points au rosé effervescent 2011 de Benjamin Bridge, un domaine situé dans la vallée de Gaspereau. Sitôt l'évaluation publiée, le vignoble a reçu des appels de ses importateurs d'Angleterre et du Japon pour vérifier les quantités disponibles.

« Pour une région émergente comme la nôtre, c'est important, se réjouit le vinificateur du domaine, le Québécois Jean-Benoît Deslauriers. Ça crée un effet de surprise et ça permet de capter l'attention. »

M. Deslauriers souligne que nombre de jeunes régions viticoles, comme la Tasmanie, ont pu établir leur réputation grâce à des mentions similaires.

Benjamin Bridge a été le premier vignoble de la Nouvelle-Écosse à élaborer des vins effervescents en 2002. Il utilise la même méthode qu'en Champagne. Le rosé est d'ailleurs produit avec les mêmes cépages que dans cette région de France, soit le pinot meunier, le pinot noir et le chardonnay.

Une centaine de bouteilles du rosé 2011 sont encore en vente à la SAQ. Le millésime 2012, qui arrivera au printemps au Québec, sera encore meilleur, promet Jean-Benoît Deslauriers. Les conditions météorologiques ont été idéales en Nouvelle-Écosse, cette année-là.

AGRAPART SE JOINT À BENJAMIN BRIDGE

Jean-Benoît Deslauriers a par ailleurs indiqué à La Presse que le vigneron Pascal Agrapart, de la maison champenoise du même nom, s'est joint à l'équipe de Benjamin Bridge. Le producteur de champagne va conseiller le domaine canadien dans sa production.

Benjamin Bridge Méthode Classique 2011, 45 $ (12937280)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer