• Accueil > 
  • Vins 
  • > L'importation privée en trois étapes faciles 

L'importation privée en trois étapes faciles

Beaucoup de gens sont encore intimidés par l'importation privée. Certains ne... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Beaucoup de gens sont encore intimidés par l'importation privée. Certains ne savent même pas qu'il est possible de commander des bouteilles qui ne se trouvent pas sur les tablettes de la SAQ. Or, c'est plutôt simple à faire et, non, ça n'implique pas de faire affaire directement avec un vigneron bourru du fin fond de la France ou de l'Italie !

1. Choisir une bouteille

Vous êtes au restaurant et, «bam !», c'est la révélation. Dans votre verre, le vin de votre vie ! Il suffit de demander au sommelier le nom de l'agence qui l'importe au Québec. Sachez toutefois qu'il faut acheter à la caisse (trouvez-vous des amis pour partager !). Certains vins sont offerts en caisses de six bouteilles, d'autres, en caisses de douze, et ce n'est pas à vous de décider ! Les vins plus chers sont parfois vendus en cartons de trois bouteilles.

2. Contacter l'agence

Vous appelez l'agence ou envoyez un courriel pour vérifier la disponibilité du produit. Il faut savoir que certains vins en importation privée arrivent au Québec en très petite quantité. Toutes les caisses ont peut-être déjà été allouées aux restaurants. Peut-être vous proposera-t-on un autre vin du même style ? Avec votre adresse et votre numéro de téléphone, l'agent s'occupera alors de commander votre vin auprès de la SAQ. La caisse sera livrée dans la succursale acceptant les importations privées la plus près de chez vous (par exemple : la succursale du 390, avenue Laurier Ouest, à Montréal).

3. Récupérer son vin

Environ une semaine plus tard, la SAQ vous invitera à venir cueillir votre caisse en succursale. Le paiement se fait directement au monopole d'État. Il arrive que les frais d'agence (normalement inclus dans le prix de la bouteille) doivent être payés séparément, par la poste. Pour plus de renseignements sur l'importation privée et une liste non exhaustive d'agences, on se rend sur le site du Regroupement des agences spécialisées dans la promotion des importations privées des alcools et des vins.

raspipav.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer