Sébastien Toutant obtient finalement sa médaille d'argent

Sébastien Toutant... (Photo Liz Copan, archives AP)

Agrandir

Sébastien Toutant

Photo Liz Copan, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne

Le surf des neiges est un sport qui cherche encore à établir sa crédibilité sur la scène internationale, et les Championnats du monde de Harbin, en Chine, le mois dernier, en ont témoigné.

Sur fond de controverse, Sébastien Toutant a dû se contenter de la troisième position à l'épreuve de big air après qu'une erreur eut échappé aux juges sur l'un des deux sauts de l'Américaine Kyle Mack. Ce dernier a terminé sur la deuxième marche du podium, un seul point devant «Seb Toots».

En entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne jeudi matin, Toutant a refusé de jeter le blâme sur Mack. Près de trois semaines après les faits, justice a - presque - été rendue.

«Ce n'est pas de la faute à Kyle. Il a été le premier à rencontrer les juges pour leur dire qu'il ne méritait pas le score qu'il a obtenu, a mentionné le Québécois. Je crois que c'est la politique, et tous les problèmes associés aux règlements pour changer les résultats qui les ont forcés à garder le statu quo. Donc présentement, chez moi, j'ai la médaille d'argent. Sauf que j'ai l'impresion que les résultats vont rester les mêmes - c'est juste plate pour les bourses, la visibilité et les points sur le circuit.»

Le Montréalais de 23 ans a indiqué qu'il n'était «pas certain à 100%» que la médaille d'argent qu'il a obtenue était celle de Mack, mais il a écarté la possibilité qu'elle vienne des organisateurs des Mondiaux «puisqu'ils m'ont envoyé un courriel il y a quelques jours pour me dire qu'ils ne pouvaient changer les résultats».

Il n'a pas mâché ses mots envers les organisateurs des Mondiaux de Harbin, les qualifiant «d'amateurs».

«Les juges se sont trompés dans leur décision - ç'a été un peu amateur de leur part -, parce qu'ils étaient supposés avoir accès à une télévision pour analyser les performances des athlètes, a expliqué Toutant. Ils n'en avaient pas pour la compétition de big air, donc c'était difficile pour eux de voir les «grabs» et l'exécution des sauts. Je trouve ça complètement ridicule, surtout que c'était une compétition internationale.»

Toutant a d'ailleurs suggéré quelques pistes de solution afin qu'une telle erreur ne puisse se reproduire à l'avenir.

«On devrait avoir un comité de cinq juges qui nous suit partout sur le circuit, comme ça les notes seraient uniformisées et ça deviendrait beaucoup plus simple pour les juges et les athlètes, a-t-il expliqué. J'aimerais aussi qu'ils accordent une période de 30 à 45 minutes après la conclusion d'une compétition pour réviser les notes et s'assurer qu'elles sont exactes.»

Mont Royal, deuxième partie

En dépit de cette fin de saison rocambolesque, Toutant s'est dit plutôt satisfait de ses performances en générale, même s'il a été victime d'une luxation de l'épaule en début de campagne.

«Ç'a super bien été, et en plus j'ai pu participer à quelques projets en parallèle, a-t-il confié. J'ai vraiment retrouvé le goût de participer à des compétitions, et je pense que ç'a vraiment paru. Un top 5 au classement cumulatif en big air et un top 2 en slopestyle, c'est vraiment très bon.»

Son horaire sera très chargé la saison prochaine, surtout qu'il entamera une année pré-olympique.

«L'année prochaine, je vais tenter de passer autant de temps sur ma planche que cette année. J'ai beaucoup de compétitions à l'agenda - il ne faut pas oublier que c'est une année de qualifications olympiques -, donc je devrai participer à plusieurs compétitions auxquelles je ne participe pas habituellement en slopestyle et big air», a rappelé celui qui a terminé neuvième en slopestyle aux JO de Sotchi en 2014.

«Je vais faire ce qu'il faut pour faire partie de l'équipe canadienne et participer aux Jeux olympiques de 2018. Mon objectif est clair: c'est de rapporter une médaille, a-t-il assuré. Ma concentration est vraiment là-dessus. Après ça, je ne sais pas. Je vais peut-être passer plus de temps à réaliser mes projets vidéos.» 

D'ailleurs, entre ses nombreuses compétitions, Toutant, qui s'est fait connaître du grand public en participant à une vidéo filmée en deux jours en décembre 2013 sur le mont Royal dans laquelle il descendait la montagne du belvédère au centre-ville au son du groupe The XX, a indiqué qu'il comptait bientôt récidiver.

«On est en train de faire le mont Royal, deuxième partie. La vidéo est presque terminée; il ne manque que deux ou trois plans, dont l'introduction. Donc s'il neige beaucoup (jeudi), on pourrait se dépêcher à filmer l'intro. Sinon on attendra à l'hiver prochain, et on risque de sortir la vidéo aux alentours de Noël 2016.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer