Dominique Maltais: «Je ne suis pas déçue du tout»

Dominique Maltais... (Photo Anthony Anex, archives AP)

Agrandir

Dominique Maltais

Photo Anthony Anex, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

La Québécoise Dominique Maltais a dû se contenter de la cinquième place au snowboardcross des Championnats du monde, présentés à Kreischberg, en Autriche, un résultat qui est cependant loin de l'avoir déçue.

«Je ne suis pas déçue du tout, ç'a été une super belle course, a lancé l'athlète de Petite-Rivière-St-François, qui s'était classée deuxième aux Mondiaux de Stoneham, en 2013, et troisième à La Molina, en Espagne, en 2011. Je savais que j'étais parmi les plus rapides, peut-être la plus rapide lors des qualifications (de jeudi). (Vendredi), je suis vraiment allée le tout pour le tout. Cette année, je surfe vraiment pour mon plaisir, en donnant mon 100% à chaque descente.»

C'est l'Américaine Lindsey Jacobellis qui a remporté l'épreuve, son quatrième titre mondial après ses sacres de 2005, 2007 et 2011. La Française Nelly Moenne Loccoz et l'Italienne Michella Moioli l'ont accompagnée sur le podium. La Bulgare Alexandra Jekova a terminé au pied du podium.

Après avoir remporté sa vague en quarts de finale, Maltais a dû se contenter de la troisième place en demi-finales, derrière Moenne Loccoz et Jacobellis, mettant ainsi fin à tout espoir de médaille.

«J'ai malheureusement ouvert un peu la porte à Lindsey, qui descendait vraiment bien (vendredi). Je suis contente pour elle, elle le mérite.»

En petite finale, la planchiste de 34 ans a devancé la championne olympique, Eva Samkova, qui l'avait battue aux Jeux de Sotchi. Pas question pour elle de laisser filer de nouveau un duel face à la Tchèque.

«Je voulais remettre les pendules à l'heure avec Eva et c'est ce que j'ai fait en petite finale, qui a été très relevée, a dit Maltais. Je pense que de la façon dont j'ai fait cette petite finale, ç'a semé le doute dans la tête de toutes les filles. (...) J'ai vraiment abordé cette finale consolation comme si c'était la grande finale. Je voulais la gagner et de l'avoir fait, je pense que c'est une grande victoire en soi.

«On ne peut pas gagner toutes les courses, surtout de la façon dont les filles surfent par les temps qui courent. C'est normal qu'on se partage les podiums.»

L'Australienne Belle Brockhoff et la Française Charlotte Bankes étaient également de cette petite finale. Les Canadiennes Tess Critchlow, Carle Brenneman et Zoe Bergermann ont quant à elles terminé en 14e, 16e et 23e places.

Maltais, qui s'offre une année de transition en cette saison post-olympique, en était à sa première compétition de 2014-2015 puisque la Coupe du monde de Montafon (Autriche), en décembre, a été annulée, faute de neige. Si certaines de ses compétitrices ont livré quelques courses sur le circuit européen, ça n'a pas été le cas pour elle. Elle compte poursuivre la saison en Coupe du monde - elle a remporté le globe de cristal de la discipline à chaque année depuis 2011 et cinq fois au total -, mais ne sait pas encore s'il s'agissait de ses derniers Mondiaux.

«C'est de cette façon dont je les ai abordés, a-t-elle admis. C'est pas mal comme ça que j'aborde toutes les courses cette saison. Mais ma décision n'est pas encore prise.

«Si je suis encore là cette année, c'est parce que je sais que je peux être parmi les meilleures. Je l'ai démontré encore au cours des derniers jours et aujourd'hui. Ce qui est important pour moi, c'est que je ne veux surtout pas terminer sur une mauvaise note. Je connais mon potentiel et c'est vraiment ça qui joue sur ma décision.»

Il ne reste plus que trois étapes à la Coupe du monde de snowboardcross, toutes en mars, à Squaw Valley (Californie), Veysonnaz (Suisse) et La Molina. En attendant, Maltais prendra part aux X Games d'Aspen, au Colorado, la semaine prochaine.

Hill médaillé d'argent

Chez les hommes, le Canada a terminé sur le podium grâce à la deuxième place du Britanno-Colombien Kevin Hill, qui n'a été devancé que par l'Italien Luca Matteoti en finale. L'Américain Nick Baumgartner a devancé son compatriote Nate Holland, victime d'une chute, pour remporter le bronze.

Les deux autres Canadiens en lice, Christopher Robanske et Baptiste Brochu, ont terminé aux 27e et 35e échelons.

Champion olympique en titre, le Français Pierre Vaultier a vu sa route prendre fin en quarts de finale. Il a conclu la compétition en 14e place.

Vainqueur lors des deux derniers Mondiaux, l'Australien Alex Pullin a perdu pied et chuté en poursuivant Holland et Hill dans la première demi-finale. Il a dû se contenter de la sixième place, étant devancé par l'Autrichien Alessandro Haemmerle dans la petite finale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer