Coupe du monde de Québec: Alex Harvey remporte le sprint

Alex Harvey a affirmé que cette victoire se rapprochait... (Photo Yan Doublet, Le Soleil)

Agrandir

Alex Harvey a affirmé que cette victoire se rapprochait de celle des Mondiaux de Lahti sur le plan émotionnel.

Photo Yan Doublet, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(QUÉBEC) Alex Harvey est véritablement l'homme des grandes occasions. Moins de deux semaines après sa victoire historique au 50 kilomètres des Championnats du monde, le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a remporté de brillante façon le sprint d'ouverture des finales de la Coupe du monde de Québec, vendredi après-midi.

Qualifié quatrième, Harvey a dominé ses rondes quart de finale et demi-finale avant de prendre la mesure du Norvégien Finn Haagen Krogh dans la dernière ligne droite en finale. Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a bouclé le parcours de 1,5 kilomètre en 2 min 44,92 s, soit 31 centièmes devant le Norvégien. Harvey avait fini premier de sa vague en quart de finale et en demi-finale, sur les plaines d'Abraham. 

Le Français Richard Jouve a complété le podium de cette épreuve en style libre, première étape de ce minitour présenté sur les plaines d'Abraham.

Après la cérémonie du podium, Harvey a affirmé que cette victoire se rapprochait de celle des Mondiaux de Lahti sur le plan émotionnel. « Juste la deuxième place de l'an passé [à Québec], c'était des émotions incroyables, a-t-il rappelé. Mais là, pouvoir gagner, en remettre, doubler la mise, ça se compare, c'est vraiment proche, parce que je suis à la maison. Tu ne peux pas rêver mieux que ça. »

Une bonne journée

La journée avait déjà bien commencé pour lui. Il avait enregistré le quatrième temps des qualifications au sprint style libre, vendredi midi, mettant 2 min 43,58 s pour franchir la boucle de 1,5 kilomètre, terminant à 4,14 secondes du premier, le Norvégien Johannes Hoesflot Klaebo, meneur du classement de la discipline. Finn Haagen Krogh (2 min 42,87 s), un autre Norvégien, et le Français Lucas Chavanat (2 min 43,17 s) ont réussi les deuxième et troisième temps.

Champion du mondial du 50 km, Harvey n'a jamais été spécialiste des qualifications en sprint. Il s'agit de son meilleur résultat dans cet exercice depuis sa première place au sprint d'Oberhof lors du Tour de ski en décembre 2013.

Sans surprise, Matti Heikkinen, son principal rival cette semaine pour le troisième rang au classement cumulatif de la Coupe du monde, ne s'est pas qualifié pour les rondes éliminatoires. Le Finlandais a mis 2:53,17 pour rallier l'arrivée au 48e rang.

Heikkinen n'est débarqué à Québec que la veille. « J'avais quelque chose de plus important que le ski à la maison », a-t-il expliqué.

Quatrième à sept points de la troisième place, Heikkinen promet de livrer une « dure bataille à Alex Harvey » jusqu'à dimanche. « Je vais perdre beaucoup de temps aujourd'hui, a-t-il concédé, mais je me battrai chaque jour et on verra. Parfois je gagne, parfois Alex gagne. C'est intéressant d'avoir ce genre de duel. »

Harvey prend donc la tête du minitour, qui se poursuivra samedi avec un 15 kilomètres classique en départ groupé. Le fondeur de 28 ans visera de décrocher des secondes de bonification lors des sprints intermédiaires afin de se positionner le mieux possible avant l'étape finale de dimanche, une poursuite de 15 km en style libre.

Len Valjas (24e), Julien Locke (25e), Jesse Cockney (28e) et Bob Thompson (30e) sont les quatre autres Canadiens qualifiés pour les quarts de finales, qui s'amorceront à 14 h 15.

Du côté féminin, aucune Canadienne n'a atteint les rondes finales. Dahria Beatty, du Yukon, a fini 41e. La Suédoise Hanna Falk, la Norvégienne Maiken Caspersen Falla et la Norvégienne Marit Bjoergen ont établi les trois meilleurs chronos.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer