Martin Johnsrud Sundby domine, Alex Harvey s'accroche

Le Norvégien Martin Johnsrud Sundby a remporté hier... (PHOTO JEFF McINTOSH, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le Norvégien Martin Johnsrud Sundby a remporté hier le skiathlon de Canmore.

PHOTO JEFF McINTOSH, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après des moments difficiles mardi, Alex Harvey a connu hier une journée qui lui a presque redonné le sourire. Sa septième place au skiathlon de 30 km à Canmore lui a permis de prendre la quatrième place au classement du Tour de ski du Canada.

Dans une épreuve dominée par le Norvégien Martin Johnsrud Sundby, Harvey a su s'accrocher au groupe de tête pour finir à 7,6 secondes du gagnant. Derrière lui, le Norvégien Emil Iversen a connu une journée difficile, a terminé au 17e rang et s'est fait ravir la quatrième place du Tour par le Québécois.

«Iversen a eu une journée un peu plus difficile. Je me doutais que ça pourrait être difficile pour lui, il est jeune, c'est en altitude sur un parcours difficile, a expliqué Harvey. Il n'est pas habitué.»

Dans le coup jusqu'à la fin, Harvey n'a pas su résister à Sundby dans les derniers mètres. Le Norvégien, qui va gagner cette année son troisième Globe de cristal, a remporté l'épreuve en 1 heure, 16 minutes et 29 secondes.

«À côté de Sundby, on a l'air de juniors. Ça fait trois ans que c'est comme ça avec lui. Il est à un niveau au-dessus de tout le monde.»

«Je n'étais pas capable de revenir sur lui. Je n'étais pas assez fort. J'étais capable de rester dans le groupe, pas assez pour faire une différence. J'ai été capable de skier avec lui en avant jusqu'au dernier kilomètre. C'était dur, mais c'était le fun.»

Éliminé en quarts de finale aux sprints mardi, le fondeur québécois avait connu des problèmes de fartage sur lesquels il n'avait pas envie de s'épancher, hier. «Les techniciens ont trouvé une faille dans le système et l'ont réglé», s'est-il contenté de dire.

Top 5

Avec le résultat d'hier, Harvey se rapproche de son objectif. Avant de commencer le Tour, il disait souhaiter finir parmi les cinq premiers à la fin - et sur le podium dans le meilleur des mondes.

Sa course d'hier - et la contre-performance d'Iversen - le place donc au 4e rang. Par contre, le rêve d'un podium s'éloigne. Après six courses du Tour, le troisième, Sundby, a près de deux minutes d'avance sur lui.

«Le top 3 est loin maintenant, mais je ne peux pas y faire grand-chose. C'est certain que tout peut arriver et qu'un gars devant pourrait connaître une journée désastreuse, dit Harvey. Mais ça, c'est hors de mon contrôle. Alors je vais me concentrer sur le top 5 et essayer d'y rester.»

Il reste deux courses à ce premier Tour de ski en sol nord-américain. La première, demain, consiste en un 15 km style libre. Puis samedi, les fondeurs disputeront une autre course de 15 km, au pas classique.

Le Russe Sergey Ustiugov est toujours le meneur du Tour, avec 47 secondes d'avance sur le Norvégien Petter Northug.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer