Faux départ pour Alex Harvey

Alex Harvey a dû se contenter du 47e rang de... (Archives AFP, Jonathan Nackstrand)

Agrandir

Alex Harvey a dû se contenter du 47e rang de la première épreuve de la saison de la Coupe du monde, vendredi.

Archives AFP, Jonathan Nackstrand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Sportcom

Faux départ pour le fondeur Alex Harvey, qui n'a pas caché sa déception d'avoir raté les rondes éliminatoires du sprint style classique de Ruka, en Finlande, vendredi. Il a dû se contenter du 47e rang de la première épreuve de la saison de la Coupe du monde.

«Je ne suis pas jeté à terre. Mais c'est décevant un peu, j'aurais voulu aborder la nouvelle saison avec un meilleur résultat que ça, c'est certain», a affirmé celui qui a conclu les 1,4 kilomètre de l'épreuve en un temps de 2 min 43,79 s, en retard de 2,18 secondes sur le chrono du 30e et dernier qualifié.

«J'étais surpris, parce que je me sentais quand même bien, à l'échauffement et pendant la course... Ici, c'est un sprint court. Tout se passe tellement vite que, si tu donnes une petite seconde ici et là, tu finis par ne pas te qualifier. C'est ce qui est arrivé aujourd'hui.»

«C'est difficile de mettre le doigt sur ce qui n'a pas fonctionné. On dirait qu'en ce moment, il me manque un peu de vitesse, ma vitesse de pointe pour les épreuves courtes», a indiqué l'athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges, qui avait aussi connu selon lui une sortie ordinaire à un sprint d'une compétition de la FIS disputée à Gällivare, en Suède, samedi dernier.

La bonne nouvelle pour Harvey est qu'il s'était repris dès le lendemain à une course plus longue. Il entend faire la même chose à Ruka, où seront présentés un 10 kilomètres style libre samedi et une poursuite de 15 kilomètres style classique dimanche.

Les trois épreuves finlandaises constituent en fait un mini tour, où des points supplémentaires de Coupe du monde sont disponibles. Parmi les favoris pour l'emporter au cumulatif, un seul s'est démarqué vendredi.

«(Le Norvégien Petter) Northug s'est rendu en finale, il a pris un bon avantage, mais (le Suisse Dario) Cologna, (Alexander) Legkov et les autres Russes ne se sont pas qualifiés non plus. Nous sommes donc un peu dans le même bateau.»

Northug est monté sur la troisième marche du podium, après avoir été respectivement devancé par ses compatriotes Sondre Turvoll Fossli et Eirik Brandsdal dans la course ultime.

L'Ontarien Len Valjas, seul Canadien à avoir atteint les quarts de finale, s'est classé 25e. Du côté des autres représentants du pays, Jesse Cockney a terminé 65e, Devon Kershaw 88e, Ivan Babikov 96e, Michael Somppi 97e et Graeme Killick 103e.

Chez les femmes, la Suédoise Stina Nilsson a évité un balayage finlandais, finissant deuxième en finale. C'est Maiken Caspersen Falla qui l'a emporté, alors que Ragnhild Haga a pris la troisième place.

L'Albertaine Emily Nishikawa, l'unique Canadienne en lice, a été reléguée au 58e échelon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer