Alex Harvey termine 5e au 50 km

Alex Harvey... (PHOTO KAI PFAFFENBACH, REUTERS)

Agrandir

Alex Harvey

PHOTO KAI PFAFFENBACH, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
FALUN, Suède

Le fondeur québécois Alex Harvey est passé à quelques secondes à peine d'une troisième médaille aux Championnats du monde de ski nordique, terminant au cinquième rang de la course de 50 km, épreuve finale de la compétition, dimanche à Falun, en Suède.

L'athlète de St-Ferréol-les-Neiges a complété la course en 2h26:08,1, soit exactement quatre secondes derrière le Suédois Johan Olsson, médaillé de bronze.

Le Norvégien Petter Northug fils a doublé le Tchèque Lukas Bauer dans les derniers mètres pour mettre la main sur la médaille d'or. Northug fils a négocié la distance en 2h26:02,1, soit un peu moins de deux secondes devant Bauer. Le Russe Maxim Vylegzhanin s'est classé en quatrième position, à huit dixièmes de seconde d'Olsson.

Pour Northug fils, il s'agit d'une quatrième médaille d'or à ces Championnats du monde, et de sa 13e en carrière.

Le Canadien Graeme Killick (2h27:46,2) a terminé 19e tandis qu'Ivan Babikov (2h29:50,5) a dû se contenter de la 30e position.

Harvey n'a pas caché qu'il espérait accrocher une autre médaille. Mais son classement final lui a tout de même apporté satisfaction.

«C'est sûr que cinquième aux Championnats du monde, c'est super, mais avec mes deux podiums cette semaine, mes attentes étaient élevées. J'étais vraiment en confiance, en bonne forme. Je rêvais à un podium, mais ce n'est pas un mauvais résultat.»

À l'exception de deux temps de passage de la course, Harvey s'est maintenu parmi les dix premiers tout au long de la compétition. En fait, peu de temps après la mi-course, Harvey détenait la position de tête et avec un peu moins de sept kilomètres à franchir, il se classait deuxième. Mais le dernier segment de cinq kilomètres a semblé un peu plus ardu, alors que Harvey a glissé en cinquième position, puis jusqu'en neuvième avant de revenir se tailler une place parmi le top-5.

«C'est probablement le 50 km le plus lent de l'histoire, a plaisanté Harvey. Je me sentais bien sur les skis et je ne voulais pas que (Johan) Olsson parte en échappée. J'ai utilisé beaucoup d'énergie à le suivre et j'aurais dû mieux analyser la situation. J'ai utilisé trop d'énergie au début et ça m'a coûté à la fin.»

La neige tombait sur le parcours vallonné de Falun et Harvey est resté dans le groupe de tête tout au long de la course, mais a fait une erreur en tentant de contrer l'échappée.

«Je savais qu'Olsson se sentait bien et voulait partir seul devant, mais je n'avais pas à prévenir ça. Les descentes étaient vraiment lentes et les skieurs n'avaient pas de chance de s'échapper aujourd'hui. J'ai fait l'erreur d'épuiser mon énergie en restant avec lui, a ajouté Harvey.

«Ma condition physique était super et les skis aussi. La neige a fait en sorte que le groupe est resté serré et ça a donné une fin excitante. Je n'avais plus rien à donner à la fin pour effectuer un dépassement.»

De son côté, Killick, de Fort McMurray, a réalisé la meilleure performance de sa carrière.

«Je souhaitais obtenir un autre résultat parmi les 30 premiers et j'espérais pouvoir m'accrocher et ne pas souffrir de crampes, a dit Killick qui avait terminé 28e lors des Jeux olympiques en 2014. Les skis étaient incroyables. Ils m'ont mis en bonne position dès le départ et je n'avais pas à travailler si fort lors des montées. C'était vraiment bon. Je suis vraiment très heureux.»

Déjà passé à l'histoire samedi dernier en récoltant la médaille de bronze du skiathlon de 30 km, Harvey visait un troisième podium à ces Championnats du monde. L'athlète québécois avait aussi mis la main sur la médaille d'argent lors du sprint classique de 1,4 km le 19 février dernier, terminant la course à seulement cinq centièmes de seconde de Northug fils.

Harvey a également bien fait lors du relais 4x10 km, vendredi, alors qu'il avait permis au Canada d'occuper le premier rang après le premier des quatre segments.

Avant Harvey, aucun fondeur canadien n'avait récolté deux médailles lors de la même édition des Championnats du monde de ski nordique.

Harvey a remporté quatre médailles de Championnats en carrière. En plus des médailles d'argent et de bronze remportées au cours des derniers jours, il avait mérité l'or en compagnie de Devon Kershaw à l'épreuve de sprint par équipe en 2011 ainsi qu'une médaille de bronze au sprint individuel en 2013 à Val di Fiemme en Italie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer