Alex Harvey confiant de sa bonne forme avant Sotchi

Alex Harvey... (PHOTO ALESSANDRO GAROFALO, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Alex Harvey

PHOTO ALESSANDRO GAROFALO, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mathieu Laberge, Émilie Bouchard-Labonté
Sportcom

Les fondeurs québécois Alex Harvey et Dasha Gaïazova ont tous les deux été éliminés en quart de finale, dimanche, au sprint libre disputé dans le cadre de la Coupe du monde de Toblach, en Italie. Les deux athlètes de Saint-Ferréol-les-Neiges ont respectivement terminé l'épreuve aux 20e et 25e rangs.

Après s'être classé 22e des qualifications, Alex Harvey a pris le quatrième rang de sa vague de quart de finale, ce qui ne fut pas suffisant pour avancer en ronde suivante. Seuls les deux plus rapides des cinq vagues, suivis des auteurs des deux meilleurs chronos suivants, avançaient en demi-finale.

Le Norvégien Ola Vigen Hattestad a remporté la finale, devançant de 0,69 seconde son compatriote Eirik Brandsdal. L'Allemand Josef Wenzl a complété le podium.

«C'était vraiment serré et une fois en quart de finale, je me sentais beaucoup mieux que dans les qualifications. Un peu comme hier (samedi), ça m'a pris un peu de temps avant de partir la machine», a reconnu Harvey en entrevue à Sportcom.

«Je suis content de ma journée, car lors de la dernière Coupe du monde avant les Jeux de Vancouver ou les Championnats du monde, je finissais autour de la 60e place. Je n'avais vraiment pas d'attentes cette fin de semaine, alors j'étais juste content de me qualifier», a ajouté celui dont les coéquipiers Jesse Cockney (47e), Devon Kershaw (60e) et Len Valjas (64e) ont tous été stoppés en qualifications.

Surprenant cinquième du 15 kilomètres classique disputé la veille, Alex Harvey croit que son parcours de dimanche aurait pu être un peu plus long, n'eût été d'une erreur tactique en quart de finale.

«Nous devions faire deux boucles et je prenais le virage au pied de la montée de façon large, ce qui me faisait perdre une place à chaque tour. Je ne l'ai pas bien négocié et ça m'a coûté un peu. Lorsqu'ils sont dans le trafic, les sprinters purs sont très rapides pour accélérer. S'ils ont 1 centimètre à prendre, ils vont le prendre, tandis que moi, j'ai besoin d'un peu plus de place pour m'exprimer sur mes skis. Ceci étant dit, je suis confiant avec ce que j'ai pu faire dans mon dernier 150 mètres, car dans le dernier droit, j'étais sixième et j'ai quand même réussi à rattraper deux gars.»

Chez les femmes, Dasha Gaïazova a d'abord pris le 30e rang en qualifications pour obtenir le dernier laissez-passer disponible pour les rondes éliminatoires. Elle a ensuite fini cinquième de sa manche de quart de finale. Également des quarts de finale après avoir fini 29e en qualifications, l'Ontarienne Perianne Jones a également été éliminée en quart de finale et a conclu au 30e échelon.

Comme à l'épreuve masculine, la Norvège a placé deux fondeuses sur le podium. Marit Bjoergen a remporté la finale tandis qu'Ingvild Flugstad Oestberg a fini troisième. L'Allemande Denise Herrmann a quant à elle ravi la médaille d'argent.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer