Alex Harvey s'arrête en quart de finale

Partager

(Québec) Alex Harvey a été le seul Canadien à se qualifier pour les éliminatoires du sprint individuel, samedi, dans le cadre du SprintQuébec de la Coupe du monde de ski de fond.

Le skieur de St-Ferréol-des-Neiges, 16e des qualifications, n'a pu faire mieux qu'une cinquième place en quart de finale et n'est pas allé plus loin.

«Je ne pouvais vraiment espérer mieux, a reconnu Harvey en point de presse. Je suis davantage un coureur de distance et cette course n'était pas assez longue pour que je puisse imposer mon endurance. Hier, en équipe, c'est dans le deuxième ou le troisième relais que nous revenions. Aujourd'hui, il manquait au moins un tour à la course...»

Alex a préféré insister sur le succès populaire et sportif de l'événement. «C'est un rêve qui se réalise pour moi, a-t-il raconté. Skier ici dans ma famille, mes amis et tous ses milliers de spectateurs, c'est extraordinaire.

«Mais on savait que ce serait un succès. Les gens de Québec ont montré à plusieurs reprises leur enthousiasme pour le sport et l'équipe de Gestev a fait ses preuves avec des événements comme le Crashed Ice ou d'autres coupes du monde. Ça m'étonnerait que les dirigeants de la FIS n'aient pas envie de revenir à Québec...»

La victoire est allée au Suédois Emil Joensson devant son compatriote Teodor Peterson. Le duo suédois était favori du sprint en équipe, vendredi, mais une chute de Joensson a gâché ses espoirs... et ceux d'Alex Harvey, qui n'a pu éviter son adversaire. Le Russe Alexei Petukhov, deuxième la veille en équipe, n'a pu obtenir sa revanche et s'est contenté du troisième rang.

Devon Kershaw, 34e, a raté sa qualification puisque seuls les 30 premiers passaient aux manches éliminatoires. Jesse Cockney, 32e, a été le deuxième meilleur canadien, ne ratant les quarts de finale que de 25 centièmes de seconde.

«Je n'ai pas très bien skié aujourd'hui, a pourtant souligné Cockney, 23 ans. La neige était plus molle encore qu'hier et, si les meilleurs sont capables de s'adapter à toutes les conditions, ce n'est pas encore mon cas. Voir aller un skieur comme Alex (Harvey) est impressionnant et j'espère arriver à ce niveau un jour...»

Les jeunes Québécois Raphael Couturier (51e) et Alexis Turgeon (70e) ont bien fait pour leurs débuts en Coupe du monde.

Chez les femmes, Chandra Crawford a raté sa qualification de justesse, terminant au 32e rang à 12 centièmes de la 30e place. «Ce ne sont pas mes conditions préférées, a-t-elle reconnu, J'aurais aimé aller au moins en quart de finale, mais c'est correct, ç'a été une semaine fantastique.»

Les Canadiennes Perianne Jones (38e) et Daria Gaiazova (41e) ont aussi raté les éliminatoires. Les Québécoises Cendrine Browne (59e), Camille Pepin (61e) et Gabrielle Lemire (62e) ont elles aussi profité de la présentation du SprintQuébec dans la Vieille-Capitale pour effectuer leurs débuts en Coupe du monde.

C'est l'Américaine Kikkan Randall, déjà championne du sprint en équipe la veille, qui a confirmé son statut de meilleure sprinteuse du monde avec une autre victoire. La skieuse de l'Alaska a devancé la Norvégienne Maiken Caspersen Falla et la Suédoise Ida Ingemarsdotter.

Les skieurs se rendront maintenant à Canmore en Alberta, pour d'autres épreuves de la Coupe du monde - notamment un 15 km classique et un skiathlon de 30 km (15 km classique / 15 km libre) -, qui devraient mieux convenir à Harvey et à Kershaw.

«La forme revient, a répété Harvey. Hier (vendredi), on pouvait gagner; aujourd'hui, j'étais 16e en qualifications et c'est bien pour moi. Ce sera intéressant de courir encore devant nos partisans à Canmore.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer