Svindal remporte facilement la descente de Beaver Creek

Aksel Lund Svindal... (PHOTO Jeff Swinger, USA TODAY Sports)

Agrandir

Aksel Lund Svindal

PHOTO Jeff Swinger, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BEAVER CREEK

Le Norvégien Aksel Lund Svindal a renoué avec la victoire en Coupe du monde de ski alpin après presque deux ans de disette samedi lors de la descente de Beaver Creek.

Onze mois après une énième blessure -et opération- à un genou, Svindal, 35 ans, a repris sa place au sommet du ski mondial alors que son précédent succès remontait à janvier 2016 (super-G de Kitzbühel).

Le costaud norvégien, dont les deux dernières saisons ont été interrompues prématurément dès janvier sur blessure, a échappé à tous les pièges de l'exigeante piste de la «Birds of Prey».

«Je savais que j'avais réussi un bon «run», mais un bon «run» peut être synonyme de top 5 (...) Cela fait du bien de retrouver les sensations qu'on a quand on gagne après deux dernières saisons difficiles», a-t-il expliqué.

Il a aussi profité pleinement de son dossard N.1 qui lui a offert une neige compacte qui s'est dégradée au fil des passages et avec le réchauffement des températures.

«Je me suis dit qu'il n'y avait aucun désavantage à choisir ce dossard, même si cela a beaucoup surpris mes entraîneurs», a souri Svindal.

Avec un chrono d'1 min 40 sec 46/100e, il a devancé le Suisse Beat Feuz, 2e à 15/100e.

La 3e place est revenue à l'inattendu Thomas Dressen, à 49/100e, qui a offert à l'Allemagne son premier podium en vitesse en Coupe du monde depuis 2004.

Dressen abasourdi

«Décrocher ce podium était la priorité de toute l'équipe d'Allemagne, y parvenir dès la 2e descente est génial, mais je suis abasourdi et j'ai encore du mal à réaliser», a admis le Bavarois, âgé de 24 ans.

Svindal compte désormais à son palmarès 33 victoires, égalant ainsi l'Américain Bode Miller, dont six conquises à Beaver Creek, station où sa carrière avait failli prendre fin après une terrible chute et grave blessure en 2007, avant qu'il ne réalise l'hiver suivant un improbable doublé super-G/descente.

À presque deux mois des JO-2018, le champion olympique 2010 de super-G et quintuple champion du monde, fait preuve d'une belle constance avec son deuxième podium de l'hiver (3e de la descente de Lake Louise) et une 6e place pour plus mauvais résultat (6e du super-G de Beaver Creek).

«J'adore cette piste, c'est sans doute ma favorite sur le circuit. Mon genou va bien, mais il ne fonctionne pas encore à 100%», a toutefois prévenu celui qui est surnommé «Mister Beaver Creek».

Au classement général de la Coupe du monde, le Norvégien Kjetil Jansrud reste leader malgré sa 11e place, à 1 min 05 sec de Svindal, mais n'a plus que quatre points d'avance sur son compatriote.

L'étape de Beaver Creek se termine dimanche avec un slalom géant.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer