Mikaela Shiffrin sacrée championne du monde en slalom

L'Américaine Mikaela Shiffrin sacrée championne du monde pour... (Photo Dimitar DILKOFF, AFP)

Agrandir

L'Américaine Mikaela Shiffrin sacrée championne du monde pour la troisième fois.

Photo Dimitar DILKOFF, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Graham Dunbar
Associated Press
SAINT-MORITZ

Mikaela Shiffrin a aisément raflé un troisième titre de suite en slalom aux Championnats mondiaux de ski alpin, samedi.

Cela n'avait pas été fait depuis 78 ans (l'Allemande Christel Cranz, de 1937 à 1939).

Shiffrin a aussi été la reine à Schladming en Autriche, en 2013, puis à Beaver Creek au Colorado, en 2015.

L'Américaine de 21 ans a bonifié le coussin acquis en première manche et a prévalu par 1,64 seconde devant la favorite locale Wendy Holdener, de la Suisse.

«J'ai commis quelques petites erreurs en deuxième manche, a dit Holdener. Mikaela était imbattable [samedi]. Je suis très contente de ma deuxième place et de mes Mondiaux en général.»

Shiffrin a été la plus rapide par 85 centièmes en deuxième descente. À sa première, elle avait éclipsé Holdener par 38 centièmes.

«J'étais plus nerveuse au départ, a dit Shiffrin. Pour la deuxième, je me suis dit "ok, j'ai déjà fait la moitié du chemin mais ça peut changer vite, alors reste concentrée ». J'ai vite pris confiance et j'étais prête."

Holdener a remporté l'or au combiné lundi. Elle a en quelque sorte pris le relais de sa compatriote Lara Gut, qui s'est blessée au genou en chutant en piste.

La Suédoise Frida Hansdotter a fini troisième, à 1,75 seconde de la gagnante. Son palmarès aux trois derniers Mondiaux est une médaille d'argent et deux de bronze.

"Ça veut dire beaucoup pour moi, a-t-elle confié. Je ressentais de la pression alors une médaille, ça fait du bien."

Shiffrin a mérité l'argent au slalom géant jeudi. En incluant le bronze de Lindsey Vonn en descente, les Américaines ont accédé trois fois au podium.

La Canadienne Erin Mielzynski a fini 15e, devant ses compatriotes Marie-Michèle Gagnon (20e) et Ali Nullmeyer (27e), tandis que Mikaela Tommy n'a pas terminé sa deuxième descente.

« Je n'ai pas eu le temps de vraiment m'entraîner en slalom dernièrement avec mon horaire un peu fou des Mondiaux, a dit Gagnon, de Lac-Etchemin. J'étais épuisée. C'est une journée à oublier pour moi. Il aurait fallu que je sorte un peu de nulle part, mais ça n'a pas fonctionné. »

Gagnon croit qu'elle aurait pu gagner quelques rangs au classement si ça n'avait pas été de son erreur en fin de parcours à la deuxième manche.

« Ça se passait bien, mais à la sixième porte avant la fin, j'ai comme eu un blocage mental. Je n'ai pas été capable de rester concentrée jusqu'à la fin et j'ai fait une grosse erreur. J'ai perdu beaucoup de temps à cet endroit-là. »

Les Mondiaux vont se conclure dimanche, avec la présentation du slalom masculin.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer