Marie-Michèle Gagnon sixième du combiné aux Mondiaux

Marie-Michèle Gagnon dit avoir été inspirée par les performances... (Photo Joe Klamar, AFP)

Agrandir

Marie-Michèle Gagnon dit avoir été inspirée par les performances de ses compatriotes Erik Guay et Manuel Osborne-Paradis plus tôt cette semaine.

Photo Joe Klamar, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne

Portée par l'étonnante victoire d'Erik Guay en super-G aux Championnats du monde de ski alpin plus tôt cette semaine, Marie-Michèle Gagnon s'est surprise à rêver au podium en combiné vendredi.

Même si elle n'est pas friande de combinés, Gagnon, de Lac-Etchemin, a finalement terminé en sixième place, à 1,27 seconde de l'éventuelle championne, la Suissesse Wendy Holdener. Cette dernière l'a emporté en une minute et 58,88 secondes.

«Je suis satisfaite de mon résultat, mais j'aurais préféré être sur le podium parce que je sentais que c'était possible aujourd'hui, a confié Gagnon en conférence téléphonique. Si j'avais attaqué un petit peu plus en descente, et un petit peu plus en slalom, ç'aurait pu être une bonne journée pour moi. Mais c'est un bon départ pour les Championnats du monde.»

La skieuse de 27 ans dit avoir été inspirée par les performances de ses compatriotes plus tôt cette semaine.

«(La victoire) d'Erik n'était pas si surprenante que ça parce qu'il a déjà été champion du monde auparavant, mais le fait de voir "Manny" Osborne-Paradis à ses côtés sur la troisième marche du podium m'a fait rêver qu'un jour je puisse répéter cet exploit avec une de mes coéquipières», a dit Gagnon.

Holdener a mené le doublé suisse en combiné, peu de temps après que sa compatriote Lara Gut eut été transportée d'urgence à l'hôpital à la suite d'une vilaine chute pendant la période d'échauffement.

Holdener, une spécialiste du slalom, menait par 0,05 seconde sur sa compatriote Michelle Gisin, qui s'est adjugé la médaille d'argent. L'Autrichienne Michaela Kirschgasser a accusé un déficit de 0,38 seconde sur Holdener, et elle a ainsi défendu sa médaille de bronze en combiné des Mondiaux de 2015 avec succès.

Ce résultat signifie que la Suisse, qui raffole de ski alpin, a sa première championne du monde depuis 2001.

«C'est une grande journée pour la Suisse. C'est merveilleux de pouvoir partager cet honneur avec Michelle, car nous avons grandi ensemble, a confié Holdener, qui est âgée de 23 ans. J'ai très bien skié lors de la descente. Mon slalom n'était pas aussi bon qu'à l'habitude, mais les autres filles ont connu elles aussi des ennuis.»

Lindsey Vonn a terminé cinquième après un impressionnant slalom qui l'a laissée à 0,47 seconde d'une place sur le podium. Après la course, l'Américaine s'est plainte que seul le parcours de la descente ait été écourté en raison des mauvaises prévisions météorologiques - il y avait du brouillard au sommet de la piste -, et non celui du slalom. En conséquence, selon elle, les spécialistes du slalom, comme Gagnon, auraient été avantagées. Une suggestion réfutée par la Québécoise.

«Selon moi, la course était très équitable, même si on a descendu le départ de la descente, a d'abord évoqué la principale intéressée, qui participera à trois autres courses d'ici la fin des Mondiaux. Ensuite, pour le slalom, c'est l'entraîneur de Vonn qui a lui-même conçu le parcours, et il était vraiment en ligne droite. Nous, les skieuses de slalom, n'avons jamais vu ça; c'était vraiment, vraiment facile. C'était avantageux pour elle, donc je crois que la course était équitable pour tous.»

La Québécoise Valérie Grenier, qui est âgée de 20 ans, s'est également illustrée avec une 11e place à 2,06 secondes. Sa compatriote Candace Crawford a de son côté abouti en 21e position, tandis que Mikaela Tommy, de Wakefield, n'a pu compléter la deuxième manche.

Une heure avant la tenue du slalom, Gut fut transportée à l'hôpital de St-Moritz après sa chute. Elle s'est déchiré le ligament croisé antérieur du genou gauche, mais a choisi de ne pas être opérée d'urgence, a révélé l'équipe suisse de ski alpin par voie de communiqué.

Gut, qui a gagné le bronze au super-G mardi, était troisième après la descente en matinée. Elle ne pourra donc pas prendre le départ de l'épreuve reine, la descente, qui aura lieu dimanche.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Saison terminée pour Lara Gut

    Ski alpin

    Saison terminée pour Lara Gut

    La saison est terminée pour la skieuse suisse Lara Gut, blessée au genou gauche vendredi lors du combiné des Mondiaux de ski alpin de St-Moritz,... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer