Val d'Isère: Stuhec signe sa troisième victoire

Ilka Stuhec... (Philippe Desmazes, AFP)

Agrandir

Ilka Stuhec

Philippe Desmazes, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
VAL-D'ISÈRE

Impériale en ce moment, la Slovène Ilka Suhec, décidément la révélation de ce début de saison, a signé vendredi dans le combiné de Val d'Isère, sa troisième victoire en Coupe du monde de ski alpin, après les deux descentes remportées à Lake Louise il y a deux semaines.

Autre skieuse en grande forme, l'Italienne Sofia Goggia (24 ans), troisième à 16/100e de Stuhec, est montée pour la cinquième (bien CINQUIÈME) fois sur le podium en sept courses et dans quatre disciplines différentes (géant, descente, super-G, combiné).

Distancée à l'issue de la descente (21e temps), la Suissesse Michelle Gisin, soeur cadette de Dominique, championne olympique de descente à Sotchi en 2014, s'est intercalée à la deuxième place, seule slalomeuse pour son premier podium sur le circuit majeur à tenir tête aux filles de la vitesse.

Stuhec et Goggia, qui n'avaient jamais décroché un podium sur le circuit majeur avant ces dernières semaines, bouleversent  la hiérarchie.

Absences de marque

Cette montée en puissance coïncide avec les absences momentanées des cadors: l'Américaine Lindsey Vonn, la reine de la vitesse, s'est fracturée un humérus, et  l'Autrichienne Anna Fenninger-Veith n'est pas  encore rétablie d'une opération au genou droit.

La Slovène Tina Maze a, elle, pris sa retraite. Mais l'éclosion de Stuhec, 26 ans, a surtout été retardée par les blessures. Car la skieuse de Maribor ne vient pas de nulle part: championne du monde de slalom en mars 2007 chez les juniors à Flachau en Autriche, elle avait remporté l'année suivante l'or en descente de sa catégorie d'âge devant Lara Gut.

Gut, justement. Tenante du gros globe de cristal (classement incluant toutes les disciplines) et favorite, la Suissesse a été éliminée en slalom, ratant l'occasion de se rapprocher au classement général de la jeune Américaine Mickaela Shiffrin, qui a fait l'impasse sur les épreuves de vitesse de Val d'Isère.

Les positions se sont resserrées au général: Goggia chasse désormais Shiffrin, avec 91 points de retard, Gut rétrograde à la troisième place et Stuhec s'avance de moins en moins masquée à la quatrième place.

Avec son ski d'attaque, Goggia a payé un plus lourd tribut encore aux blessures, opérée trois fois du genou gauche. Mais la Lombarde est restée tout feu tout flamme.

«J'ai perdu la course dans l'épreuve de descente que j'ai abordée trop tranquillement. Je vais affronter la descente (samedi) et le super-G (dimanche) avec sérénité, sans penser au classement général, une affaire qui regarde Shiffrin et Gut», a indiqué Goggia.

Dans l'attente d'une première victoire, la Bergamasque est déjà entrée dans l'histoire du ski italien. Par sa polyvalence, elle a fait mieux que Deborah Compagnoni, triple championne olympique, et Isolde Kostner. Et, vendredi, elle a comblé 22 ans d'absence d'une Italienne sur un podium  en combiné.

Au prix d'une remontée de 20 places, la Française Anne Sophie Barthet a terminé huitième, à 1 sec 91/100e de Stuhec.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer