Lara Gut s'impose slalom géant de Sölden

Lara Gut... (PHOTO DOMINIC EBENBICHLER, REUTERS)

Agrandir

Lara Gut

PHOTO DOMINIC EBENBICHLER, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Eric Willemsen
Associated Press
SÖLDEN

Lara Gut a entamé de brillante façon la défense de son titre du classement général à la Coupe du monde de ski alpin, samedi.

Première Suissesse à être championne, Gut a dominé un slalom géant lors d'une journée ensoleillée, sur le glacier Rettenbach.

En contrôle après sa descente initiale, elle a gardé le cap et a devancé l'Américaine Mikaela Shiffrin par 1,44 seconde, obtenant une 19e victoire en carrière.

« C'est un bon début, a dit Gut, 25 ans. C'est toujours spécial à Soelden. Le tracé est à pic, très difficile. Il faut se lancer et ne pas trop réfléchir. C'est ce que je faisais trop depuis vendredi, je ne sais pas pourquoi. Ce n'est pas vraiment dans mon habitude. »

La jeune femme a salué le champion du classement général des hommes, l'Autrichien Marcel Hirscher, qui lui a donné un bon conseil.

« Il m'a dit, ''limite-toi à skier'', a-t-elle confié. Je sais que je peux être rapide, mais il faut quand même faire en sorte de l'être. Cela dit, je vais retenir que je ne dois pas douter de moi-même. »

Gut menait par 1,42 seconde devant Shiffrin après une descente, mais celle-ci a mis de la pression avec une deuxième sortie impeccable, à peu de choses près.

La victoire de Gut n'a toutefois jamais été en doute, même si sa deuxième descente a été « une bataille », de son propre aveu.

Shiffrin finissait deuxième pour la deuxième année de suite, après avoir remporté l'épreuve en 2014. L'an dernier, c'est l'Italienne Federica Brignone qui lui a ravi la première place.

« Je suis contente, mais je sais que je peux faire mieux, a dit l'athlète de 21 ans. C'est toujours préférable de gagner, mais Lara a été très forte. Elle est celle qui attaque le plus la piste. »

Marta Bassino de l'Italie a été la seule autre skieuse à moins de deux secondes de Gut, accédant au premier podium de sa carrière.

Les Italiennes totalisent maintenant 100 médailles en Coupe du monde. Elles ne sont devancées que par les Autrichiennes, les Suissesses et les Françaises.

« C'est un résultat fabuleux, a dit Bassino. Ç'a beaucoup de signification pour moi. »

L'assistance de 14 000 personnes incluait l'Autrichien Heinrich Messner, qui est âgé de 77 ans. Le vainqueur de la toute première épreuve de Coupe du monde, un slalom en Allemagne, en 1967, était l'invité des organisateurs en lien au 50e anniversaire de la Coupe du monde.

Le meilleur résultat canadien a été la 17e place de Marie-Michèle Gagnon, de Lac-Etchemin.

« Le slalom géant n'est pas ma plus grande force, même si je travaille fort pour changer ça, a dit Gagnon. Disons que je ne m'attendais pas à un podium, mais j'ai mieux skié que l'année dernière. Ce n'est pas ma meilleure performance ni ma pire. »

Gagnon note toutefois des progrès dans sa façon de skier.

« Je suis en bonne forme et je me sens bien. J'ai hâte au reste de la saison. »

La Québécoise Valérie Grenier et l'Ontarienne Candace Crawford n'ont pas complété leurs deuxièmes descentes.

Un slalom géant masculin se tiendra sur le même parcours dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer