Marie-Michèle Gagnon se classe 7e à Zagreb

Marie-Michèle Gagnon... (PHOTO JOE KLAMAR, AFP)

Agrandir

Marie-Michèle Gagnon

PHOTO JOE KLAMAR, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
ZAGREB, Croatie

Deux skieuses canadiennes se sont classées dans le top 10 du slalom de Zagreb comptant pour le classement de la Coupe du monde, facilement remporté par l'Américaine Mikaela Shiffrin, dimanche.

Encouragée par une foule de 8000 spectateurs, Shiffrin a réalisé les meilleurs temps de chacune des deux manches et elle a mérité la victoire grâce à un chrono cumulatif de 1:56,66. Shiffrin a été la seule concurrente à négocier la seconde manche en moins d'une minute, franchissant la ligne d'arrivée en 59,78 secondes.

Shiffrin a devancé l'Autrichienne Kathrin Zettel par 1,68 seconde, une marge victorieuse sans précédent dans les dix ans de l'histoire de l'épreuve. La Norvégienne Nina Loeseth a terminé troisième, à 2,79 secondes de la gagnante.

La skieuse de 19 ans a mérité sa 12e victoire en carrière en Coupe du monde, et sa 11e en slalom. Du coup, elle a égalé le record établi en 1980 par la Française Perrine Pelen pour le plus grand nombre de triomphes en slalom par une skieuse âgée de moins de 20 ans.

Shiffrin, championne olympique à Sotchi, avait été incapable de monter sur l'une des marches du podium lors des trois premiers slaloms de la saison, avant de signer une performance dominante la semaine dernière en Autriche, où elle a également remporté les deux manches.

«Je deviens plus confiante manche après manche, a déclaré Shiffrin. Je skie bien en ce moment, tout s'est replacé et je me sens très bien avec mon équipement.»

Dans le clan canadien, l'Ontarienne Erin Mielzynski a terminé en sixième position, grâce à un temps combiné de 2:00,68. Mielzynski a été particulièrement efficace lors de la deuxième manche, qu'elle a complétée en 1:00,75, derrière Shiffrin et Zettel (1:00,66).

Sa compatriote Marie-Michèle Gagnon a pris le septième rang, 33 centièmes de seconde derrière Mielzynski.

Pour Gagnon, il s'agit d'un résultat final décevant, en raison des ennuis qu'elle a connus lors de la manche initiale à l'issue de laquelle elle occupait le 16e rang, à plus de trois secondes de Shiffrin.

«Ça n'a pas très bien été, a reconnu l'athlète de Lac-Etchemin. Le parcours était glacé et mes skis ne tenaient pas», a résumé Gagnon.

La Québécoise a été en mesure d'apporter des ajustements, et ceux-ci ont rapporté puisque Gagnon a négocié la piste en 1:01,11, pour le sixième temps de la seconde manche. Mais de l'avis même de Gagnon, le mal était déjà fait.

«Mes skis étaient plus aiguisés pour la deuxième descente et ç'a mieux été, mais j'avais déjà pris trop de retard sur les premières. C'est une journée douce-amère, a analysé Gagnon.

«J'ai appris une bonne leçon aujourd'hui [dimanche], car c'est rare que la piste soit si glacée. La prochaine fois, je vais mieux me préparer mentalement et mieux préparer mon technicien pour que les skis soient ajustés de la bonne façon afin que je puisse mettre plus d'intensité dans mon ski», s'est promis Gagnon.

Britanny Phelan, de Mont-Tremblant, a pour sa part été stoppée en première manche après avoir fini 36e. Candace Crawford, de Toronto, a subi le même sort et a conclu au 38e échelon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer