Erik Guay encore dans le coup

Erik Guay... (Photo: Reuters)

Agrandir

Erik Guay

Photo: Reuters

Partager

Alain Bisson
La Presse

(Lake Louise) Erik Guay a livré une autre solide performance, jeudi, avec une sixième place à la deuxième manche d'entraînement de la descente de la Coupe du monde de ski alpin de Lake Louise, qui aura lieu samedi.

La séance a été momentanément interrompue en après-midi par la chute du Suisse Daniel Albrecht, dossard 67. Il souffre de blessures à la jambe gauche et à la tête, a indiqué Ken Kilroe, porte-parole de la course de Lake Louise, au cours d'un bref point de presse dans la salle des médias de la station de ski de Lake Louise. Le skieur a été transporté en ambulance dans un hôpital de Calgary.

Erik Guay a dévalé la Mens Olympic Downhill Run par un soleil radieux en 1:52,01, un peu plus d'une demi-seconde de plus que l'homme du jour, le Norvégien Aksel Lund Svindal, à 1:51,43. Même s'il recule de deux places par rapport à mercredi, le skieur québécois a réduit de moitié son écart avec le meneur.

L'Autrichien Georg Streitberger a pris le second rang, quelques petits 13 centièmes de seconde derrière le Norvégien et son compatriote Klaus Kroell, deuxième mercredi à la première séance d'entraînement et champion de la Coupe du monde de descente de la saison dernière, a complété le podium virtuel. Joachim Puchner, un autre Autrichien, et le Suisse Didier Defago se sont glissés devant le Canadien.

Encore une fois, la surface ramollie de la piste, où une quinzaine de centimètres de neige se sont ajoutés, mercredi, à la trentaine reçus depuis le début de la semaine, a joué des tours aux coureurs.

«Je m'attendais à ce que la piste soit plus rapide aujourd'hui [jeudi] qu'hier, mais c'est l'inverse, puisque les temps sont un peu moins rapides. Je suis surpris», a déclaré Erik Guay, au cours d'un entretien avec La Presse dans l'aire d'arrivée. Le skieur de Tremblant s'est dit satisfait de sa performance, mais a admis avoir eu maille à partir avec la même section du parcours que la veille. «J'ai encore eu des problèmes avec Wiwaxy Flats, a expliqué Guay. C'est là que j'ai perdu du temps l'année dernière et mercredi et j'ai l'impression que ç'a été le cas aujourd'hui [jeudi].»

Le coureur québécois a l'intention de se taper une attentive séance de vidéo, jeudi soir, afin d'identifier les erreurs qu'il a commises et de voir comment les concurrents qui l'ont précédé ont négocié cette partie du parcours. «J'ai l'impression que j'arrive trop directement dans cette section, que j'amorce mon virage trop tard et je me retrouve dans la neige molle», a-t-il soumis.

Le jeune Canadien Benjamin Thomsen a encore une fois impressionné avec une 17e place, et il confirme le beau talent dont il a fait preuve en février 2012 en finissant 2e dans une descente de la Coupe du monde tenue à Sotchi, la ville hôte des Jeux olympiques de 2014.

Manuel Osborne-Paradis et John Kucera, tous deux de retour après de longues absences dues à des blessures, ont pris les 45e et 59e rangs.

Dustin Cook s'est adjugé la 49e place, alors que Jeffrey Frisch, de Tremblant, un ex-membre de l'équipe canadienne qui tente de retrouver sa place au sein de la formation, a terminé 53e. Le skieur de 28 ans est à Lake Louise à l'invitation de l'équipe, et son résultat de jeudi lui vaudra une place de départ pour la descente de samedi.

Les frères Morgan et Conrad Pridy ont fermé la marche des Canadiens aux 70e et 74e places. Jan Hudec a décidé de ne pas prendre le départ pour reposer son genou en convalescence.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • La descente, une vie dangereuse

    Ski alpin

    La descente, une vie dangereuse

    Les Canadian Cowboys mènent une vie dangereuse dans un sport à risque. Blessés à tour de rôle au cours des dernières années, ses cinq membres... »

  • Morgan Pridy, 22 ans et plein d'espoir

    Ski alpin

    Morgan Pridy, 22 ans et plein d'espoir

    Morgan Pridy, 22 ans, le plus jeune skieur de l'équipe nationale canadienne à Lake Louise, cherche ardemment à réaliser son rêve de courir dans une... »

  • Pas d'autocollant, pas de descente!

    Ski alpin

    Pas d'autocollant, pas de descente!

    Dustin Cook, qui a grandi à Lac-Saint-Marie, au Québec, n'a pu faire la descente d'entraînement de mercredi, à la Coupe du monde de Lake Louise,... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer