Sauts: Olivier Rochon sixième aux Mondiaux

Olivier Rochon... (Photo Javier Soriano, AFP)

Agrandir

Olivier Rochon

Photo Javier Soriano, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Sierra Nevada, Espagne

L'Américain Jonathon Lillis a privé le Chinois Guangpu Qi d'un troisième titre mondial en remportant vendredi l'épreuve des sauts des Championnats du monde de ski acrobatique, présentés à Sierra Nevada, en Espagne.

Lillis a obtenu 125,79 points de la part des juges pour son périlleux arrière triple vrille en finale, devançant Qi (120,36) - qui a remporté les Mondiaux de 2013 et 2015 - par un peu plus de cinq points.

L'Australien David Morris, médailllé d'argent des Jeux olympiques de Sotchi, a quant à lui mis la main sur la médaille de bronze avec un pointage de 114,93.

Le Québécois Olivier Rochon a de son côté terminé sixième. Victime d'un bris de forme dans sa double vrille en fin de saut et d'un atterrissage difficile en finale, le Gatinois a dû se contenter de 85,52 points. Il s'agit tout de même d'une excellente performance pour celui qui a conclu la saison au 15e rang et d'une nette amélioration par rapport à son résultats des Mondiaux 2015, une 17e place.

L'autre Canadien en lice, Travis Gerrits, n'a pas franchi les qualifications et il a conclu au 19e rang.

Les États-Unis ont réussi un doublé surprenant, puisque chez les dames, l'Américaine Ashley Caldwell, a remporté l'or avec 109,29 points. Elle a devancé l'Australienne Danielle Scott (94,47) ainsi que la Chinoise Mengtao Xu, gagnante du globe de cristal, médaillée d'argent des derniers Mondiaux, médaillée de bronze des Jeux de Sotchi et grande favorite de ses Mondiaux, qui n'a obtenu que 91,65 points.

La Montréalaise Catrine Lavallée, 13e au classement de la Coupe du monde à sa première saison complète sur le circuit, a dominé la séance de qualification. En demi-finale, elle a toutefois hésité dans sa vrille accompagnant son périlleux arrière tendu et elle a raté la finale par moins de trois points.

La championne du monde junior en 2014, qui n'est âgée que de 21 ans, a conclu en septième place ses premiers Mondiaux.

L'Australienne Laura Peel, championne du monde en titre, a raté son atterrissage en demi-finale et a dû se contenter du huitième rang.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer