Une 29e victoire record pour Mikaël Kingsbury

Mikaël Kingsbury... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Mikaël Kingsbury

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne

Après plusieurs mois d'attente, Mikaël Kingsbury a finalement pu accomplir l'exploit qu'il convoitait tant.

Kingsbury a savouré sa 29e victoire en carrière sur le circuit de la Coupe du monde de ski acrobatique, samedi, lui permettant ainsi de battre le record appartenant jusqu'ici au Français Edgar Grospiron.

Pour confirmer sa victoire historique, Kingsbury, de Deux-Montagnes, a dû vaincre en finale du duel en bosses le Français Benjamin Cavet 20-15.

«Je suis content d'y être parvenu aussi rapidement que ça, a admis Kingsbury, qui est âgé de seulement 23 ans. Depuis qu'ils ont construit la nouvelle piste ici (à Ruka), je skie très bien. Après avoir remporté les qualifications ce matin, je me suis dit: "c'est ce soir que ça se passe." J'ai tout donné ce que j'avais, et je me retrouve avec la 29e victoire de ma carrière. C'est vraiment incroyable.»

Les réactions n'ont d'ailleurs pas tardé sur les réseaux sociaux.

«Allo @MikaelKingsbury ! Tu me fais pleurer de joie! 29 baby!!!», a lancé la mère de Kingsbury, Julie Thibaudeau, sur Twitter.

Philippe Marquis, qui avait remporté l'épreuve de Ruka la saison dernière, a été éliminé 27-8 en demi-finale par Kingsbury. Marquis, de Québec, a finalement terminé en quatrième place, derrière le Japonais Ikuma Horishima.

Simon Kavanagh-Pouliot, de Québec, a pris le neuvième rang, loin devant Marc-Antoine Gagnon (23e), de Terrebonne, Pascal Olivier-Gagné (28e), de Montréal, et Laurent Dumais (35e), de Québec. Jordan Kober, de Penticton, en C.-B., n'a pu compléter l'épreuve.

Après Ruka, les prochaines épreuves de ski de bosses seront présentées les 23 et 30 janvier, respectivement à Val St-Côme et Calgary. C'est donc dire que Kingsbury négociera sa première course depuis qu'il a établi son nouveau record devant les siens, au Québec.

«C'est sûr que ça va être le "fun". C'est toujours spécial de courir devant ma famille et mes amis, parce qu'habituellement ils me regardent en vidéo sur Internet, a-t-il dit. J'ai hâte de revenir à la maison pour le temps des fêtes, ça va faire du bien. Ensuite, je vais m'attaquer au reste de la saison en Coupe du monde avec le maillot jaune du meneur. Et je veux m'assurer de le conserver le plus longtemps possible.»

Une victoire attendue depuis mars

Cette victoire a mis du temps avant de se concrétiser pour Kingsbury. Il avait eu l'opportunité de battre la marque de Grospiron en mars dernier à Megève, en France, mais avait chuté en quarts de finale.

«En mars, il (Grospiron) était sur place. Ça n'était pas le cas cette fois-ci, mais je garde contact avec lui et c'est certain que je vais essayer de lui parler dans les prochains jours», a dit le bosseur québécois, qui a remporté les quatre derniers petits et gros globes de cristal en Coupe du monde de ski acrobatique.

Kingsbury a maintenant un autre objectif en tête; l'or olympique. Il lui avait échappé aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, puisqu'il avait terminé derrière son compatriote Alexandre Bilodeau, de Rosemère. Le bosseur québécois compte toutefois prendre son temps avant de s'attaquer à son nouvel objectif, aux Jeux olympiques de PyeongChang en 2018.

«Je viens de réaliser le record de tous les temps dans mon sport, donc je veux savourer le moment présent. Ensuite, je vais me concentrer sur les Jeux olympiques. C'est sûr que c'est ça mon rêve ultime, mais ma 29e victoire est spéciale. C'est quelque chose qui n'arrive qu'une fois dans ta carrière, et de le faire si jeune... Les mots me manquent», a-t-il résumé, visiblement ému.

Chloé Dufour-Lapointe obtient le bronze

Chez les dames, la Québécoise Chloé Dufour-Lapointe s'est emparée de la médaille de bronze. L'Américaine Mikaela Matthews a grimpé sur la plus haute marche du podium, devant la Russe Regina Rakhimova.

Alex-Anne Gagnon, de Terrebonne, a abouti en cinquième place, tandis que sa compatriote Andi Naude, de Penticton, en C.-B., a fini neuvième. Les deux autres soeurs Dufour-Lapointe, Justine et Maxime, ont respectivement conclu la compétition aux 11e et 17e échelons.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer