Triplé historique des bosseurs québécois aux Mondiaux

Les bosseurs québécois Philippe Marquis, Mikaël Kingsbury et... (PHOTO LISI NIESNER, AFP)

Agrandir

Les bosseurs québécois Philippe Marquis, Mikaël Kingsbury et Marc-Antoine Gagnon ont formé le podium aux Championnats du monde.

PHOTO LISI NIESNER, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mikaël Kingsbury, Philippe Marquis et Marc-Antoine Gagnon ont réalisé un triplé historique, lundi à Kreischberg, en Autriche, dans l'épreuve des bosses en duels des Championnats du monde. C'est la première fois que les Canadiens monopolisent ainsi un podium aux Mondiaux.

L'exploit n'avait été réussi qu'une seule fois, en 1999, par les Finlandais menés par Janne Lahtela, l'idole de jeunesse de Kingsbury, justement.

«C'est malade! a lancé le champion en conférence téléphonique. Phil et Marc-Antoine sont mes amis depuis des années; ça faisait longtemps qu'on parlait de réussir un balayage et on ne pouvait choisir un meilleur endroit pour le faire. Après les Jeux olympiques, les Mondiaux sont notre plus grosse compétition. Je suis tellement fier d'être sur le podium avec ces gars-là! Les mots me manquent pour décrire ce qu'on ressent.»

Souverain toute la journée, le skieur de Deux-Montagnes a remporté sa seconde médaille des Championnats 2015, la sixième de sa carrière dans cette compétition. Premier des qualifications, il n'a jamais été inquiété, remportant sa compétition la plus serrée (20-15) en finale devant Marquis.

«Cela avait été difficile contre l'Américain Dineen [en quart de finale], l'un des skieurs les plus rapides. Rendu en finale, on savait déjà en haut de la piste que Marc-Antoine était troisième et qu'on allait balayer le podium. Ça faisait deux fois que je terminais deuxième en finale aux Mondiaux et je ne voulais vraiment pas commettre d'erreur. Ç'a été vite, mais j'ai réussi à garder l'avantage.»

Marquis, qui a rejoint son frère Vincent (bronze, 2009) au palmarès des Mondiaux, a reconnu que les Canadiens voulaient venger leur déception de la veille, quand seul Kingsbury était monté sur le podium. «Je pense que nous étions tous restés sur notre appétit et que nous étions en mission aujourd'hui. C'est un moment tout à fait magique, très spécial.

«En demi-finale, contre Marc-Antoine, je m'attendais à un duel serré. J'ai gagné (18-17), mais cela aurait aussi pu être lui. Je me sens privilégié, en tant que vétéran de l'équipe, de faire partie de cet exploit. Je ne pourrais être plus fier de moi et de mes coéquipiers.»

Justine encore sur le podium

Chez les dames, Justine Dufour-Lapointe a ajouté une médaille d'argent à celle d'or qu'elle avait enlevée dimanche en simple. Opposée à sa grande rivale Hannah Kearney, elle a commis une petite faute en finale.

«Je savais que je devais tout donner contre Hannah et que je devais prendre des risques. C'est ce que j'ai fait... et je n'ai aucun regret. Ce n'est pas la médaille d'or, bien sûr, mais l'argent fait quand même mon bonheur! J'ai connu un excellent week-end. Je suis très fière de tout ce que j'ai accompli ici et je me rappellerai toujours ces Championnats.»

En demi-finale, Justine avait dû affronter sa soeur Chloé, la championne en titre, qu'elle a devancée aisément.

Les bosseurs rentreront maintenant au Canada pour quelques jours de repos. Ils reprendront l'action en Coupe du monde le 29 janvier à Lake Placid, puis le 7 février à Val Saint-Côme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer