Un dernier duel Bilodeau-Kingsbury

Mikaël Kingsbury et Alexandre Bilodeau ont remporté respectivement... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Mikaël Kingsbury et Alexandre Bilodeau ont remporté respectivement l'or et l'argent en bosses aux Jeux de Sotchi.

Photo Bernard Brault, La Presse

Le double médaillé d'or olympique Alexandre Bilodeau disputera sa dernière grande compétition demain à La Plagne, en finale de la Coupe du monde des bosses en ski acrobatique, et on ne pouvait rêver d'un plus beau scénario. Le skieur de 26 ans est engagé dans un duel au sommet avec son coéquipier Mikaël Kingsbury pour le Globe de cristal de la spécialité.

Compétitif jusqu'au bout, Bilodeau aimerait remporter ce titre pour la deuxième fois de sa carrière (il avait complètement dominé la saison 2008-2009). La tâche s'annonce difficile pour le Montréalais, puisque son rival a un avantage de 31 points au classement et pourrait se contenter d'une deuxième place pour remporter son troisième globe consécutif.

Kingsbury a remporté ce qu'il a justement appelé «une grosse victoire», dimanche dernier à Voss, en Norvège. Opposé à Bilodeau en finale des bosses en parallèle, il a fait fi de la pression et s'est imposé avec autorité. «Je savais que je devais être parfait, et Mikaël ne m'a laissé aucune marge de manoeuvre, a reconnu Bilodeau.

«Ma section du milieu n'était pas aussi bonne que la sienne... Aujourd'hui, la victoire est allée au meilleur, il la méritait. Il reste une épreuve, une dernière pour moi, et je vais tout faire pour tenter de la remporter.»

Avec 47 podiums en carrière en Coupe du monde, Bilodeau est actuellement à égalité avec Jean-Luc Brassard et pourrait s'installer au sommet du classement des skieurs canadiens demain. À 22 ans et en seulement quatre saisons, Kingsbury est devenu dimanche celui qui a remporté le plus de victoires avec 21, une de plus que Brassard. Il pourrait menacer bientôt les marques absolues du Français Edgar Grospiron (27 victoires et 57 podiums en 10 saisons).

«J'accorde beaucoup d'importance à l'histoire et aux records du ski acrobatique, a rappelé Mikaël Kingsbury. Devancer Jean-Luc est particulièrement significatif pour moi, car il a été une telle source d'inspiration pour moi. Et il a tellement redonné à notre sport et à notre équipe, encore à Sotchi récemment.»

Même s'il respecte énormément Bilodeau, un autre de ses modèles, Kingsbury n'entend pas lui céder le titre. «La compétition a été très vive toute la saison entre nous, et c'est normal que ce soit serré à la fin. J'ai 31 points d'avance au classement, et c'est parfait comme ça ! Je le veux, ce Globe de cristal. Je vais tout faire pour l'avoir.»

Formidables Dufour-Lapointe

Du côté féminin, la Québécoise Justine Dufour-Lapointe n'est qu'à cinq points de l'Américaine Hannah Kearney, et le Globe ira à celle des deux qui devancera l'autre, demain, à La Plagne. La championne olympique, qui aura 20 ans dans quelques jours, croit en ses chances d'enlever un premier Globe de cristal.

«J'ai l'impression que nous sommes comme Niki Lauda et James Hunt qui se livrent une bataille», a-t-elle raconté, en référence au mémorable duel entre les deux grands champions de F1 en 1976. «J'adore la pression de la compétition, surtout avec un tel objectif. Et le fait qu'elle (Kearney) me met ainsi au défi m'aide à rester bien concentrée.»

Chloé et Maxime Dufour-Lapointe voudront, elles aussi, terminer la saison en force. Actuellement troisième et quatrième du classement en bosses, elles pourraient offrir au Canada... et à leur famille un formidable tir groupé au sommet de la hiérarchie mondiale. Seule l'Américaine Heather McPhie est en position pour les devancer.

Notons en terminant que l'épreuve de La Plagne offrira une dernière occasion aux jeunes skieurs canadiens de montrer leur valeur en vue de la saison prochaine. Pas moins de 12 des 13 membres de l'équipe nationale étaient en finales, samedi dernier, avec trois des six «superfinalistes», tant chez les femmes que chez les hommes.

***

Le parcours d'Alexandre Bilodeau en cinq dates

2006

Première victoire en Coupe du monde, le 6 janvier 2006, sur la piste du mont Gabriel, à 18 ans. «Notre sport vient définitivement de passer à un autre niveau aujourd'hui grâce à Alexandre», avait alors affirmé son entraîneur Dominick Gauthier.

2009

Bilodeau remporte cinq victoires en Coupe du monde et son premier Championnat du monde, en bosses en parallèle, le 8 mars à Inawashiro, au Japon. «Cette année-là, j'étais imbattable!», rappelait-il récemment, en passant sa carrière en revue.

2010

Le 14 février 2010, à Cypress Mountain, Alexandre devient le premier Canadien champion olympique lors de Jeux disputés au pays. Sa victoire inspirante, la présence de son frère Frédéric à ses côtés, va inspirer tous les athlètes et le public canadiens.

2013

Le 8 mars 2013, il remporte un troisième titre mondial consécutif en bosses en parallèle, prenant la mesure en finale de son coéquipier Mikaël Kingsbury, qui l'avait privé deux jours plus tôt du titre en simple, le seul fleuron qui manque à son palmarès exceptionnel.

2014

Bilodeau devient le premier double champion olympique de l'histoire en bosses, le 10 février, sur la piste de Rosa Khutor, à Sotchi. «La médaille d'or de Vancouver était la réalisation d'un rêve, celle-là me permet de prendre ma retraite avec le sentiment d'avoir bouclé la boucle.»




la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer