Médaillé d'argent, le Canadien Nathan Smith rejoint Myriam Bédard

Nathan Smith... (PHOTO MARKKU ULANDER, AP)

Agrandir

Nathan Smith

PHOTO MARKKU ULANDER, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
KONTIOLAHTI, Finlande

Le Canadien Nathan Smith a surpris un peu tout le monde en terminant deuxième du sprint de 10 kilomètres aux Championnats du monde de biathlon, samedi, séparant ainsi deux frères sur le podium.

Le Norvégien Johannes Thingnes Boe a décroché son premier titre mondial, devant Smith et son frère aîné Tarjei Boe.

«C'est invraisemblable, s'est écrié Smith. J'ai connu un très bon relais plus tôt cette semaine donc je savais que je pouvais connaître une bonne performance aujourd'hui, mais je ne m'attendais jamais à ça.»

La double championne olympique Myriam Bédard est la seule autre Canadienne ayant grimpé sur le podium aux Championnats du monde de biathlon. La Québécoise avait décroché la médaille d'or en 1993. Aucun homme canadien n'avait terminé parmi les trois premiers avant Smith.

«La plupart des têtes d'affiche de la discipline sont régulièrement sur le podium, mais j'ai compris il y a quelque temps que ce ne sont pas des dieux intouchables, a expliqué Smith, de Calgary. Ils sont très talentueux, mais je savais que je pouvais me mesurer à eux. C'est merveilleux d'être sur le podium. J'avais vraiment l'impression que ce n'était qu'une question de temps, mais je ne m'attendais pas à ce que ça se produise aux Mondiaux.»

Thingnes Boe, qui est âgé de 21 ans, a raté son 10e et dernier tir après avoir atteint les neuf premières cibles lors des deux premiers arrêts au champ de tirs. Il a néanmoins bouclé l'épreuve en 24 minutes et 12,8 secondes, devançant le Canadien par 12,1 secondes.

Tarjei Boe, un ex-détenteur du gros globe de cristal, fut l'un de deux seuls athlètes à n'avoir raté aucune cible au champ de tirs en dépit des bourrasques de vent qui balayaient par moments le parcours. Il n'a cependant pu suivre le rythme de son frère cadet, aboutissant à 25,3 secondes derrière lui.

Les favoris de l'épreuve ont connu des ennuis avec leur carabine, le Français Martin Fourcade ratant notamment trois cibles pour dégringoler au 12e rang.

Les compatriotes de Smith, Brendan Green, Scott Gow et Christian Gow, ont respectivement terminé 21e, 50e et 73e.

Smith, ainsi que ses compatriotes Green et Rosanna Crawford, se sont tous faufilés parmi le top-5 à un moment ou à un autre cette saison. Chris Lindsay, le directeur haute performance de Biathlon Canada, a dit que ce n'était qu'une question de temps avant qu'un d'entre eux ne grimpe sur le podium.

«Ces résultats font partie de la progression naturelle, a expliqué Lindsay. Nous avons de la profondeur. Notre programme tient pour acquis que nous avons le potentiel pour enregistrer des podiums, et Nathan l'a démontré aujourd'hui.»

Chez les dames, la Française Marie Dorin Habert a remporté l'épreuve de 7,5 km en vertu d'un temps de 22:16,8. La Polonaise Weronika Nowakowska-Ziemniak a suivi à 9,6 secondes derrière, et l'Ukrainienne Valj Semerenko a complété le podium.

De son côté, la Québécoise Audrey Vaillancourt a pris le 77e rang de l'épreuve féminine à 3:54 de Dorin Habert.

La Britanno-Colombienne Megan Heinicke a obtenu le meilleur résultat canadien en terminant 23e. Rosanna Crawford s'est classée 32e et Julia Ransom, 52e.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer