Les skis de Jean-Philippe Le Guellec «ne suivaient pas»

Jean-Philippe Le Guellec a accumulé 2 minutes et... (Photo : Kerstin Joensson, AP)

Agrandir

Jean-Philippe Le Guellec a accumulé 2 minutes et 33 secondes de retard, après avoir notamment manqué cinq cibles.

Photo : Kerstin Joensson, AP

Partager

Éric Gaudette-Brodeur
Sportcom

Un fartage inadéquat a empêché Jean-Philippe Le Guellec de donner sa pleine mesure samedi et l'ont relégué au 31e rang de la poursuite de 12,5 kilomètres à la Coupe du monde de biathlon de Hochfilzen, en Autriche.

Le Slovène Jakov Fak l'a emporté grâce à un temps de 34 min 14,8 s, malgré deux pénalités. Le Russe Dmitry Malyshko a terminé deuxième, à seulement 9 dixièmes de seconde, après n'avoir raté qu'une cible. Le Français Martin Fourcade, fautif trois fois, s'est classé troisième, en retard de 8,6 secondes.

Quant à Le Guellec, il a accumulé 2 minutes et 33 secondes de retard, après avoir notamment manqué cinq cibles, trois au troisième pas de tir et les deux autres au dernier.

Toujours très franc en entrevue, le Québécois n'utilise jamais d'excuses pour justifier une journée difficile. Il était du coup plutôt mal à l'aise d'expliquer les raisons de sa performance en deçà de ses attentes.

« C'était définitivement plus ardu de courser aujourd'hui : mes skis ne fournissaient pas. Dès le départ, dans les descentes, je voyais que mes skis ne suivaient pas. »

« Ça arrive très rarement et c'est difficile quand ça arrive, parce que je me sens mal envers nos farteurs, qui sont tellement bons », a-t-il expliqué, gêné.

« Nous avons la meilleure équipe de farteurs du circuit. Ce n'est jamais plaisant de revenir et de leur dire que les skis n'avançaient pas. »

« C'est un peu frustrant, parce que je me sentais bien. Une chance, parce que sinon, j'aurais trouvé ça vraiment laborieux. »

Le Saskatchewanais Scott Perras n'a pu faire mieux samedi, se classant 43e, à plus de 3 minutes et demie de la tête, tout en étant pénalisé six fois.

À la poursuite de 10 kilomètres réservée aux femmes, l'Albertaine Rosanna Crawford a fini au 25e rang et la Britanno-Colombienne Megan Heinicke au 29e échelon.

Une dépense énergétique supplémentaire

Dixième à prendre le départ, Le Guellec s'est tout de même maintenu parmi les dix premiers dans les deux premières boucles de l'épreuve. Il a cependant dû brûler plusieurs cartouches pour ce faire, ce qui l'a ennuyé à son troisième passage au champ de tir.

« Quand tes skis n'avancent pas, ta forme écope et il faut que tu te battes encore plus pour rester stable en position debout. J'étais le dernier de cinq ou six gars à entrer en même temps au champ de tir et je me suis retrouvé à être celui qui bloquait le vent. »

Pour couronner le tout, l'athlète de Shannon a joué de malchance après avoir raté la troisième cible à son ultime tir. « En remettant ma main sur la détente après avoir rechargé, la balle est partie toute seule. Je n'en revenais pas, j'étais bleu. »

Après les cinq premières courses individuelles de la saison, Le Guellec est tout de même 11e, à seulement 4 points de la 10e place.

Les Canadiens et Canadiennes pourront se reprendre dimanche avec la présentation des relais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer