L'attente est terminée pour Carey Price

Carey Price n'a pas joué depuis le mois... (Photo Marc DesRosiers, USA Today Sports)

Agrandir

Carey Price n'a pas joué depuis le mois de novembre à la suite d'une blessure à un genou.

Photo Marc DesRosiers, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Columbus) Le grand jour est arrivé pour Carey Price alors que, plus de neuf mois après s'être blessé face aux Rangers à New York, il enfilera finalement l'équipement dans le cadre d'un match.

Le gardien du Tricolore défendra durant toute la rencontre la cage de l'équipe canadienne face aux États-Unis dans le cadre du premier match préparatoire de la Coupe du monde. 

Mike Babcock n'affichait aucune inquiétude au terme de l'entraînement par rapport au rendement que pouvait lui donner le gardien vedette lors de ce premier match.

«Vous dormiriez comme un bébé si vous aviez Carey Price dans les buts», a-t-il dit aux journalistes.

Ses coéquipiers, à commencer par Sidney Crosby, n'ont pas l'air inquiets non plus.

«Il a l'air très bon, il n'y a pas l'air d'y avoir de quelconque rouille dans son jeu», estime Crosby.

La joie de le revoir sur la glace s'est vérifiée chez au moins un joueur de l'équipe adverse.

«Pour moi, c'est encore plus une question d'ordre personnel que professionnel», a confié Max Pacioretty qui évoluera à la gauche de Joe Pavelski et Patrick Kane au sein du premier trio des États-Unis. «Je suis heureux de le voir de retour, de le voir sourire et enfiler les jambières parce que je sais qu'il a souffert l'an dernier de venir à l'aréna à tous les jours sans vraiment pouvoir faire quoi que ce soit.

«Je m'attends à ce qu'il soit à son mieux dès ce soir car c'est ce que Carey fait, surtout quand les projecteurs sont sur lui. Et ça va être le cas parce qu'il a été un sujet chaud en raison de sa longue absence.»

Plus tôt cette semaine, à Ottawa, Price avait dit que le seul véritable objectif qu'il se donnait en vue de ce match était de ne pas accorder de but à Pacioretty, sans quoi il entendrait des «USA! USA! USA!» durant toute la saison dans le vestiaire du CH.

«Il sait à quel point je suis patriotique, a répliqué Pacioretty ce matin. Il nous a volé à quelques reprises dans le passé et ce serait bien de pouvoir glisser une rondelle derrière lui.»

Mais le capitaine du Tricolore sait que ce ne sera pas de tout repos.

«Je n'ai pas trouvé de secret encore alors je n'ai rien à partager avec les gars. Je ne sais pas comment on bat Carey.»

La formation du Canada

AGCAD
MarchandCrosbyBergeron
CoutureToewsStamkos
TavaresGetzlafSeguin
ThorntonGirouxDuchene

DGDD
MuzzinDoughty
VlasicWeber
PietrangeloBurns

La formation des États-Unis

AGCAD
PaciorettyPavelskiKane
PariseStepanWheeler
AbdelkaderKeslerOshie
PalmieriBackesDubinsky

DGDD
SuterByfuglien
McDonaghCarlson
Jack JohnsonNiskanen

Corey Perry et Jay Bouwmeester sont retranchés ce soir de la formation canadienne tandis que James Van Riemsdyk, Erik Johnson et Cory Schneider ne seront pas en uniforme du côté des États-Unis. Jonathan Quick sera le gardien partant du côté des Américains et Ben Bishop devrait le relever après deux périodes.

Le match débute à 19h. Les deux équipes se retrouveront demain soir lors d'un match retour à Ottawa.

> Mathias Brunet: Un groupe facile pour le Canada et les USA

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer