David Schlemko encense Victor Mete

David Schlemko n'est de retour au jeu que depuis... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

David Schlemko n'est de retour au jeu que depuis trois matchs après avoir été ennuyé par une blessure à une main qui lui a fait rater 25 rencontres.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne
BROSSARD

David Schlemko est conscient de sa chance d'avoir pu effectuer son retour au jeu au coeur de la plus longue séquence de succès du Canadien cette saison.

Victor Mete... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Victor Mete

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Schlemko n'est de retour au jeu que depuis trois matchs après avoir été ennuyé par une blessure à une main qui lui a fait rater 25 rencontres.

Même s'il présente un ratio de plus-7 en trois matchs depuis son retour au jeu, Schlemko a admis qu'il avait connu sa pire performance dans la victoire de 10-1 contre les Red Wings, samedi soir. Cependant, le principal intéressé a reconnu qu'il est de plus en plus à l'aise dans le système de jeu de Claude Julien, et c'est en partie grâce à ceux qui l'entourent.

« Ça prend du temps et il a fallu que j'en discute avec Claude à quelques reprises pour clarifier certaines choses, mais ça va de mieux en mieux », a dit Schlemko.

L'ex-défenseur des Sharks de San Jose voit de très belles choses de la part de son partenaire en défensive, Victor Mete. Ce dernier s'est d'ailleurs entraîné aux côtés de Schlemko, lundi, au complexe Bell de Brossard, tandis que Jakub Jerabek était le défenseur supplémentaire.

Julien ne s'est toujours pas commis sur la possibilité que Mete soit cédé à Équipe Canada Junior, dont le camp d'entraînement s'amorcera dans environ deux semaines, mais s'il n'en tient qu'à Schlemko, le défenseur au petit gabarit a sa place dans le circuit Bettman.

« Il patine très bien et fait très bien circuler la rondelle, a confié Schlemko à propos de Mete. C'est un très bon jeune ; il ne cesse de gagner en confiance [...] Le moins que je puisse dire, c'est que je n'étais pas aussi bon que lui à 19 ans! »

Le retour au jeu de Schlemko a aussi permis à Jordie Benn d'obtenir une promotion et de se retrouver au sein de la première paire en compagnie de Shea Weber. Julien s'est dit très satisfait du travail que Benn a accompli dernièrement, après avoir connu - à l'instar de ses coéquipiers - un début de saison en dents de scie.

« Il a augmenté son niveau de jeu d'un cran depuis que je l'ai laissé de côté [contre les Sharks de San Jose, le 17 octobre], a reconnu Julien. Il perdait ses batailles, hésitait avec la rondelle et n'était tout simplement pas assez bon. Il a regardé un match de la passerelle, est revenu au jeu et s'est constamment amélioré depuis ce temps. Il joue bien en ce moment [avec Shea]. »

L'arrivée de Schlemko a aussi coïncidé avec le spectaculaire retour au jeu de Carey Price, qui n'a pas perdu en cinq affrontements. Le vétéran âgé de 30 ans n'a pas tari d'éloges envers celui qui a hérité de la deuxième étoile de la semaine dans la LNH, lundi.

« Il rend la vie d'un défenseur beaucoup plus facile, a-t-il mentionné. Il fait les arrêts, et il manie tellement bien la rondelle. C'est comme si nous pouvions compter sur un troisième défenseur, ce qui est l'idéal lorsqu'on revient au jeu après une si longue absence. »

Julien a d'ailleurs confirmé que Price sera de nouveau devant le filet du Canadien (13-12-3), mardi soir, au Centre Bell, contre les Blues de St. Louis (17-8-2).

Drouin patine en solitaire

L'attaquant Jonathan Drouin, qui a raté la série aller-retour contre les Red Wings en raison d'une blessure au bas du corps, a patiné en solitaire pendant une quarantaine de minutes, lundi. Il a effectué de nombreuses accélérations et virages serrés, avec et sans rondelle, sous la supervision d'un entraîneur.

« Ça progresse, il se rapproche [d'un retour au jeu] », s'est contenté de dire Julien.

Al Montoya (commotion cérébrale), Ales Hemsky (commotion), Artturi Lehkonen (bas du corps) et Nikita Scherbak (genou) étaient aussi absents.

« Il [Lehkonen] est ici à tous les jours, a assuré Julien. Ça continue de bien aller. Je pense qu'on verra, dans un futur assez rapproché, des changements dans son cas. »

Le défenseur Jeff Petry, qui était en uniforme contre les Red Wings de Detroit samedi soir, s'est soumis à des traitements. En l'absence de Petry, Joe Morrow s'est entraîné en compagnie de Karl Alzner.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer