• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > La séquence de matchs de Tomas Plekanec s'arrête à 236 

La séquence de matchs de Tomas Plekanec s'arrête à 236

Blessé au haut du corps, Tomas Plekanec ratera... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Blessé au haut du corps, Tomas Plekanec ratera un premier match depuis le 29 mars 2014.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Vancouver) Après 236 matchs d'affilée dans l'uniforme du Canadien, Tomas Plekanec doit finalement déclarer forfait.

L'homme de fer du Tricolore, qui n'avait pas raté une seule rencontre depuis qu'il avait manqué celle du 29 mars 2014 pour des raisons personnelles, sera tenu hors de l'alignement en raison d'une blessure au haut du corps.

Alexander Radulov, qui lui non plus n'a pas pris part à l'entraînement matinal du Canadien, manquera de son côté un deuxième match d'affilée.

«Plekanec est un gars qui a toujours été durable mais si on le garde en dehors de l'alignement c'est parce qu'il ne peut pas nous aider à l'heure où l'on se parle, a mentionné Claude Julien. Mais c'est bien de savoir que son statut est revu au jour le jour.»

Alors que la séquence de Plekanec prend fin, Max Pacioretty devient le nouvel homme de fer du CH alors qu'il disputera un 149e match consécutif.

En l'absence de Plekanec et Radulov, les trios sont demeurés les mêmes que la veille. C'est donc dire que Brian Flynn réintégrera l'alignement alors que Michael McCarron demeure l'attaquant en trop. 

Dans le cas du jeune attaquant, le débat persiste chez le Canadien à savoir s'il est plus sage de le garder dans l'entourage de l'équipe - quitte à lui faire sauter des matchs - plutôt que de le renvoyer dans la Ligue américaine où il jouerait davantage.

«On est rendu à un stade de la saison où l'on doit prendre des décisions difficiles, a commenté Julien. Cette discussion-là est toujours là. C'est un jeune joueur qu'on veut continuer de développer mais en même temps, il y a des circonstances qu'on doit considérer. Ça ne veut pas dire qu'on ne verra pas McCarron dans l'alignement bientôt, mais d'un match à l'autre on prend des décisions difficiles.»

Une autre de ces décisions plus difficiles pour l'entraîneur-chef est de retrancher Alexei Emelin, qui cèdera sa place ce soir au nouveau venu Brandon Davidson.

«Il est excité depuis son arrivée au sein de notre organisation et on peut facilement voir qu'il a hâte d'entrer dans l'alignement, a confié Julien. Ce soir il a une opportunité de jouer et souhaitons, pour son bien comme pour celui de l'équipe, que tout se passera bien.»

La formation du Canadien

AGCAD
PaciorettyDanaultGallagher
KingGalchenyukLehkonen
ByronMitchellShaw
MartinsenOttFlynn
(McCarron)

DGDD
MarkovWeber
DavidsonPetry
BeaulieuBenn
(Emelin)(Nesterov)

Les Canucks dans les limbes

Du côté des locaux, ils enverront Ryan Miller devant le filet pour faire face à Carey Price. Ces derniers seront encore privés du gardien Jacob Markstrom pour au moins une semaine de sorte que Miller sera secondé par Richard Bachman.

Les Canucks se sont placés en position de vendeurs lors de la date-limite des transactions mais ils rêvent encore à une place en séries éliminatoires, eux qui accusent un retard de six points sur la dernière équipe repêchée dans l'Association Ouest. Ils viennent de remporter leurs deux derniers matchs.

Entre remporter des matchs et agir en fonction du développement des jeunes, l'entraîneur-chef Willie Desjardins reconnaît qu'il y a un tiraillement.

«Nous avons eu du succès lorsque nous avons laissé nos jeunes joueurs mériter leur temps de glace, a dit le coach des Canucks. Nous n'en avons pas autant lorsque nous ne faisons que le donner aux jeunes.»

À ce sujet, les médias de Vancouver s'intéressent beaucoup plus au nouveau venu Nikolay Goldobin, acquis récemment des Sharks de San Jose en retour de Jannik Hansen, et du traitement que lui a réservé Desjardins qu'aux minces chances de séries éliminatoires des Canucks.

Samedi, après avoir marqué un but à son premier match avec les Canucks, Desjardins ne l'a employé que durant 23 secondes, ce qui n'a pas manqué de déclencher un tollé sur les médias sociaux.

Les Canucks sont dans une sorte d'entre-deux en ce moment. Ils continuent de s'en remettre à des vétérans comme les frères Sedin, l'ailier Loui Eriksson (présentement blessé), un vétéran gardien en Ryan Miller et un défenseur en Alexander Edler qui semble ralentir. Mais en même temps, il est impératif pour eux que les Bo Horvat, Markus Granlund, Sven Baertschi et autres jeunes continuent de prendre du galon afin qu'ils deviennent le prochain noyau de l'équipe.

«C'est difficile d'avoir vu Alexandre Burrows et Jannik Hansen quitter, mais l'équipe semble vouloir aller dans une autre direction, a indiqué Bo Horvat, que plusieurs perçoivent comme le futur capitaine des Canucks. Nous devenons plus jeunes et plus rapides et si Nikolay (Goldobin) apporte cela à l'équipe, ça fera de nous une meilleure équipe.»

La formation des Canucks

AGCAD
D. SedinH. SedinGranlund
BaertschiHorvatGoldobin
GaunceSutterMegna
CramarossaChaputBoucher

DGDD
SbisaTanev
EdlerStecher
HuttonBiega



À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer