Mark Barberio: «Je m'y attendais»

Le défenseur Mark Barberio a été réclamé au... (Photo Brad Penner, USA Today Sports)

Agrandir

Le défenseur Mark Barberio a été réclamé au ballottage par l'Avalanche du Colorado, jeudi.

Photo Brad Penner, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Philadelphie) Le Canadien a pris un autre risque en plaçant le nom de Mark Barberio sur sa liste de ballotage mercredi, mais cette fois, le club montréalais a perdu son pari.

Au lieu de rester dans l'organisation et de se rapporter au club-école de St. John's, Barberio devra plutôt faire ses valises et mettre le cap sur Denver, ayant été réclamé par l'Avalanche du Colorado jeudi.

Au moment de prendre un vol en direction de Denver, Mark Barberio a confié à La Presse qu'il n'était pas surpris de devoir quitter Montréal.

«Je m'y attendais, a-t-il admis en entrevue téléphonique. Le Canadien est allé chercher un autre défenseur (Nikita Nesterov), et avec le retour de Jeff Petry, je savais qu'il y avait des chances que je sois placé au ballotage. Mais je suis vraiment content. Je n'étais pas certain de mon futur avec le Canadien, et avec l'Avalanche, j'obtiens un nouveau départ, et j'ai hâte de faire mes preuves là-bas.»

Barberio, 26 ans, en était cette saison à une deuxième campagne dans le maillot du Canadien, lui qui avait dit oui à un nouveau contrat de deux ans avec la formation montréalaise en juin. Mais l'acquisition récente d'un autre défenseur, Nesterov, a manifestement modifié les plans du Canadien à son endroit.

Il va toutefois garder d'excellents souvenirs de son passage à Montréal.

«De jouer devant mes amis, ma famille, dans ma ville natale, pour moi, tout ça a été incroyable, a-t-il ajouté. J'ai joué pour une organisation de premier plan.»

En début de saison, le Canadien avait déjà placé le nom de Barberio sur sa liste de ballotage, une décision alors sans conséquence puisque le défenseur québécois n'avait pas été réclamé.

Ce fut différent cette fois-ci, de toute évidence.

«Il y a toujours un risque quand on met le nom d'un joueur au ballotage, a admis l'entraîneur Michel Therrien jeudi soir avant le match face aux Flyers à Philadelphie. C'est bon pour lui que d'avoir une occasion comme celle-là. Mark est un bon jeune, mais il est un peu victime du surplus de défenseurs qu'on a présentement. Nesterov, on veut apprendre à le connaître.»

En 56 matchs avec le Canadien, Barberio aura récolté deux buts et 12 aides.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer