• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > David Desharnais devrait pivoter le premier trio face aux Blues 

David Desharnais devrait pivoter le premier trio face aux Blues

David Desharnais... (Photo Jayne Kamin-Oncea, USA Today Sports)

Agrandir

David Desharnais

Photo Jayne Kamin-Oncea, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(St-Louis) Michel Therrien a mentionné au terme de l'entraînement matinal qu'il était encore trop tôt pour parler d'une absence à long terme en ce qui concerne Alex Galchenyuk. En attendant, la vie continue chez le Canadien et, à quelques heures d'un affrontement face aux Blues de St-Louis, l'entraîneur-chef s'en remet à un plan B dont il s'est bien garder de dévoiler les détails.

«C'est une lourde perte puisque c'est notre meilleur marqueur, a convenu Therrien. Il a de bonnes habiletés de marqueur et il avait développé une très bonne complicité avec Radulov. Mais je suis encore très confiant à l'égard de notre équipe. N'importe quelle équipe qui perd son centre numéro un va être affectée, mais il va falloir se resserrer pour qu'on continue d'avoir du succès.»

Therrien a préféré cacher son jeu en ce qui concerne les trios qu'il a concoctés afin de pallier l'absence de Galchenyuk. Toutefois, il ne faudrait pas se surprendre de voir David Desharnais pivoter le premier trio au centre de Max Pacioretty et Alexander Radulov. C'est d'ailleurs ce trio qu'on a retrouvé sur la première vague d'avantage numérique.

«C'est une longue saison, on a toujours des opportunités et il faut que je la prenne, a indiqué Desharnais. Je ne suis pas Galchenyuk mais en même temps j'ai déjà été dans cette situation-là. C'est à moi de prendre cette chance-là et d'en profiter.»

Michel Therrien estime que les trois matchs que Desharnais a disputés en Californie sont de très bon augure, et Max Pacioretty est allé dans le même sens.

«Il joue très bien dernièrement et son dernier match (à Los Angeles) est l'un de ses meilleurs depuis deux ans, a noté le capitaine. Il était premier sur la rondelle, il la protégeait bien et démontrait de la patience. Avec la perte de Galchenyuk, on a besoin que d'autres joueurs de centre s'imposent. Ce sera un gros défi, mais les gars sont prêts à prouver que notre organisation a la profondeur que nous croyons avoir.»  

La deuxième unité de supériorité numérique réunissait Artturi Lehkonen, Andrew Shaw et Brendan Gallagher, et ce trio-là pourrait très bien être réuni aussi à forces égales. Si Shaw disputait son premier match au centre dans l'uniforme du Tricolore au sein du deuxième trio, Tomas Plekanec serait alors relégué au sein de la troisième unité.

«Tomas fait beaucoup de bonnes choses au plan défensif, mais on a certainement besoin de plus d'offensive de sa part, a convenu le coach. Ça ne fait aucun doute.»

Al Montoya... (Photo Bernard Brault, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Al Montoya

Photo Bernard Brault, La Presse

Montoya devant le filet 

Avec la perte de Galchenyuk et le remue-ménage que cela entraîne, Michel Therrien lance un autre défi à ses joueurs puisqu'il donnera congé à Carey Price et donnera le filet à Al Montoya face aux Blues de St-Louis.

«Nous voulions que Montoya joue un match durant ce voyage, nous avions ciblé ce match-ci et nous n'avons pas dérogé du plan», a indiqué Therrien, qui voulait donner un répit à Price, qui a disputé les sept derniers matchs de l'équipe.

Ça fera sûrement l'affaire de l'entraîneur-chef Ken Hitchcock, qui plus tôt en matinée vantait le «calme intimidant» de Carey Price et sa gestion des retours de lancers.

Montoya n'a pas eu beaucoup de succès dans sa carrière face aux Blues, n'ayant remporté qu'un match en cinq décisions (1-3-1), en plus d'afficher une moyenne de 2,99 et un taux d'efficacité de ,873. C'est néanmoins vers lui que se tourne le CH pour tenter de conclure son voyage de cinq rencontres avec un bilan positif. Voilà qui ferait du bien puisque le CH n'a que quatre victoires à ses dix derniers matchs (4-5-1).

«Je vois ce match-là comme les trois matchs précédents qu'on a joués (en Californie) car ce sont toutes des équipes très structurées, a signalé Therrien. Les Blues forment une équipe pesante et il va falloir jouer avec beaucoup de vitesse. Si le jeu ralentit, on va entrer dans leur plan de match.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Les Blues dans un esprit de continuité

    Hockey

    Les Blues dans un esprit de continuité

    Il n'y a pas si longtemps, le poste de Ken Hitchcock chez les Blues de St. Louis semblait fragilisé par des fins de saison en queue de poisson. Mais... »

  • La renaissance de David Perron avec les Blues

    Hockey

    La renaissance de David Perron avec les Blues

    Le Québécois David Perron n'a que 28 ans, mais il en est déjà à sa 10e saison dans la Ligue nationale et il a passablement roulé sa bosse dans le... »

  • Canadien 2 - Blues 3 (prolongation)

    Clavardages

    Canadien 2 - Blues 3 (prolongation)

    Relisez le clavardage du match entre le Canadien et les Blues de St-Louis avec notre journaliste Richard Labbé. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer